Les offres de reprise au tribunal d'Évry pour la reprise d'Aigle Azur


Avant que toutes les offres de reprise de la compagnie Aigle Azur soient passées en revue lundi 16 septembre au tribunal de commerce d'Évry, le secrétaire d'État aux Transports a indiqué que deux offres étaient en discussion.


Deux offres sont en discussion © Aigle Azur
Deux offres sont en discussion © Aigle Azur
Le tribunal de commerce d'Évry examinait lundi à huis clos des offres de reprise pour Aigle Azur, avec deux projets qui tiennent la corde selon le gouvernement : l'un émanant d'Air France et du groupe Dubreuil, et l'autre d'un "transporteur étranger", qui serait la compagnie low cost EasyJet.
Le juge, qui peut désigner un repreneur ou ordonner la liquidation de la compagnie aérienne, est susceptible de mettre sa décision en délibéré.

Relance "Deux offres en discussion, selon Jean-Baptiste Djebbari"

"Il y a deux offres en discussion : une offre combinée de transporteurs aériens français, et une offre d'un transporteur étranger", a dévoilé le secrétaire d'État chargé des Transports, Jean-Baptiste Djebbari, dimanche soir sur CNews.
Le groupe étranger est EasyJet, ont affirmé des sources bien informées. Le secrétaire d'État a précisé dans la foulée que les deux acteurs hexagonaux étaient "Air France" et "le groupe Dubreuil", propriétaire majoritaire d'Air Caraïbes, via sa "filiale French Bee". Le président d'Air Caraïbes, Marc Rochet, assistait notamment à l'audience lundi.
L'offre du groupe Dubreuil porte sur la reprise des lignes long-courrier vers le Mali et le Brésil ainsi que la reprise d'"une centaine d'employés", avait précisé le groupe la semaine passée. Air France a confirmé avoir déposé une offre, sans en donner la teneur.

Easyjet intéressé par l'activité à Orly

"On essaiera (...) d'éviter la liquidation, dans la mesure où cela fragiliserait le sort des salariés", a encore affirmé Jean-Baptiste Djebbari.
Tous les projets qu'il a cités se situent toutefois dans le cadre d'une liquidation judiciaire, Air France et Air Caraïbes ne souhaitant pas reprendre les salariés avec leurs contrats actuels.
Sur les 13 offres officiellement déposées -le fonds Cyrus Capital Partners ayant retiré la sienne-, un porte-parole d'Aigle Azur a estimé lundi peu avant l'audience qu'une "demi-douzaine (de repreneurs potentiels allaient) se déplacer" au tribunal.
Parmi les offres présentées à l'administrateur provisoire, deux ont reçu vendredi 13 septembre la faveur du comité d'entreprise d'Aigle Azur, et s'inscrivent dans la perspective d'un redressement judiciaire. L'une vient de Lionel Guérin, ex-PDG de Hop!, filiale du groupe Air France. Toutefois, ce dernier a retiré son offre, ont assuré lundi une source syndicale et un des repreneurs potentiels. L'autre offre émane de Gérard Houa, actionnaire d'Aigle Azur à hauteur de 20%, qui reprendrait 90% de la flotte actuelle et 87% des employés.
Le CE s'est "positionné dans le cadre d'un redressement" avec l'objectif "de sauvegarder le maximum d'emplois sur la durée la plus longue possible", selon Bruno Forey, élu CFDT au comité d'entreprise.
De son côté, EasyJet a proposé de "reprendre les créneaux horaires (slots) avec cinq ou six avions et le personnel associé" (sur un total de 11 avions), selon Loïc Philippot vice-président du syndicat de pilotes SNPL Aigle Azur, non élu au CE. La compagnie a confirmé "son intérêt quant aux opérations d'Aigle Azur à Orly".

AFP

Lundi 16 Septembre 2019



Lu 227 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide























Petites annonces



Les partenaires de l'Antenne



 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Riccobono - 115, chemin des Valettes - 83490 Le Muy