Les ports du Nord plus compétitifs que ceux du Sud


Selon un rapport, la position géographique d'abord et finalement la taille des ports du Nord de l'Europe constituent les avantages compétitifs qui justifient leur domination dans le secteur du conteneur et leur permettent de chasser sur les terres de leurs concurrents méditerranéens.


© HHM M.LINDNER
© HHM M.LINDNER
Les ports du Nord sont objectivement les meilleurs pour assurer l'approvisionnement de l'Europe en marchandises conteneurisées. C'est ce qui ressort d'un rapport du cabinet d'études et de conseil néerlandais NEA Transport Research and Training... réalisé pour le compte des trois géants septentrionaux, Rotterdam, Anvers et Hambourg.
Le rapport explique que sept ports maritimes du nord du continent, dont Le Havre, traitent quatre fois plus de conteneurs que les onze premiers ports méditerranéens. NEA y voit cinq raisons majeures. D'abord le facteur géo-économique puisque «65 à 75 % du marché (consommateurs finaux et industries) sont localisés dans la moitié Nord du continent». Deuxièmement, «la barrière naturelle que sont les Alpes et le corridor formé par le Rhin font que la zone d'influence des ports du Nord s'étend jusqu'à la Suisse et à l'Autriche». Pour le consultant, la répartition du trafic est la même que celle de la population : 70 % pour le Nord et 30 % pour le Sud.

Le trafic appelle le trafic

Les autres facteurs cités par NEA découlent en fait de ces deux premiers constats, dans une sorte de cercle vertueux. Ainsi, le troisième est lié à la taille des ports et à la concentration des flux. Les plus gros porte-conteneurs du monde, qui permettent les meilleures économies d'échelle, sont déployés entre l'Asie et l'Europe du Nord. Un argument de plus en faveur des ports de cette zone qui leur permet de recruter du fret au-delà de leur hinterland naturel, de continuer à grossir et d'améliorer encore leur rentabilité : c'est le quatrième facteur.
Le cinquième est lié à l'environnement. Selon le cabinet, les économies en termes d'émission de gaz à effet de serre permises par la massification induisent deux bonnes raisons de privilégier les ports du range Nord : l'une écologique et l'autre économique. Non seulement l'utilisation de navires plus gros réduit l'empreinte carbone unitaire, mais lorsque l'on inclut les coûts externes, les 20.000 km d'un trajet maritime Asie-Europe garantissent aux port du range Nord une longueur d'avance sur leurs homologues méditerranéens, même loin de leurs quais. Pour NEA, ils conservent cet avantage «jusqu'à la frontière Sud de l'Allemagne». Alors que «les forces du marché poussent vers de faibles coûts et une réduction des émissions de CO2», le rapport suggère donc que «l'effort devra porter sur la technologie, les carburants, les taux de remplissage et le choix des ports».

"La massification présente un double avantage économique et écologique"

Si le consultant reconnaît que l'émergence économique de la Slovénie, de la Croatie et de la Hongrie améliorera la rentabilité des ports du Sud et leur permettra de gagner quelques parts de marché, il estime que toute croissance devra s'appuyer sur les solutions multimodales du Nord.
Enfin, les auteurs du rapport prédisent que le développement de capacités ferroviaires pour la traversée des Alpes auront pour effet de favoriser le report modal de la route vers le rail dans les échanges intra-européens plutôt que de réduire le trafic maritime le long de la côte Atlantique.

Franck André

Mercredi 30 Novembre 2011





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy