Les ports intérieurs réclament une réforme de leur gouvernance


Dévolus à l'implantation d'activités économiques, aux prestations logistiques et aux transferts intermodaux, les ports intérieurs gèrent des milliers d'hectares de terrains. Ce potentiel est aujourd'hui bridé, selon l'Association française des ports intérieurs, par un régime de concession qu'elle juge inadapté.


Créée en 1994, l'AFPI célèbre cette année son vingtième anniversaire. Ses vingt-deux membres gèrent plusieurs centaines de sites portuaires répartis sur les principaux bassins navigables nationaux – Voies navigables de France et la Compagnie nationale du Rhône interviennent au sein de l'AFPI en qualité de membres associés. "C'est par dizaines de millions de tonnes que se comptabilisent leurs trafics et ce sont des centaines de milliers de conteneurs qui sont manutentionnés sur leurs terminaux chaque année", recense Jacques Kopff, le président de l'organisation.

Manque de trafics captifs

Pour autant, les ports intérieurs demeurent fragiles selon lui : "À la différence de nos grands frères maritimes, qui sont des points d'entrée et de sortie obligés pour les flux internationaux, nous n'avons pas de trafics captifs. Les marchandises peuvent être transportées directement par camion, voire par péniche ou par train, sans passer par nos installations. Il nous faut donc offrir des services supplémentaires, valoriser le passage portuaire. Notre plus, c'est notre multimodalité", étroitement liée à la performance des infrastructures de transport ferroviaires, fluviales, routières et portuaires.

Acquérir plus d'autonomie

L'autre défi des ports intérieurs, fervents défenseurs du projet canal Seine-Nord Europe, concerne la révision de leur mode de gouvernance, en particulier pour les établissements qui dépendent du régime de concession. "Les limites du système concessif, qui a constitué des décennies durant un outil de développement adapté, apparaissent aujourd'hui de plus en plus nettement". Pour Jacques Kopff, "les entreprises ont besoin de visibilité et de clarté à long terme. Il faut mettre un terme à l'aspect couperet des fins de concession qui empêche les investissements indispensables pour préparer l'avenir". Selon un modèle de "Sociétés portuaires", l'évolution attendue par l'AFPI doit en outre offrir aux ports intérieurs "une totale autonomie" pour collaborer avec tous les maillons de la chaîne logistique : gestionnaires de réseaux, dont Voies navigables de France, chambtes de commerce et d'industrie, Régions, intercommunalités, ports maritimes, opérateurs logistiques, entreprises privées, etc. Il s'agit d'un passage obligé selon l'association. Pour "accroître la coopération avec les ports maritimes dans la logique de "corridor" qui devient la norme au niveau mondial", ou pour "développer la collaboration avec les collectivités locales afin d'augmenter l'acceptabilité sociétale des ports intérieurs".

Érick Demangeon

Vendredi 18 Juillet 2014



Lu 355 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 19 Septembre 2018 - 09:41 Port de Strasbourg : le pétrole noircit le bilan

Mardi 4 Septembre 2018 - 11:27 En route vers Smart Rivers à Lyon en 2019


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy