Les salariés rejettent le plan de relance d'Alitalia


Le conseil d'administration d'Alitalia, réuni après le rejet la veille par référendum des salariés d'un plan de relance, a décidé d'activer une procédure administrative en vue d'une reprise ou d'une liquidation de la compagnie et convoqué jeudi 27 avril les actionnaires.


© Alitalia
© Alitalia
Étant donné l'impossibilité de procéder à la recapitalisation d'Alitalia, "le conseil d'administration d'Alitalia a décidé d'ouvrir les procédures prévues par la loi", a-t-il indiqué mardi 25 avril. Cette décision revient à activer la procédure d'"administration extraordinaire" publique en vue d'une hypothétique reprise ou d'une liquidation.
Le Conseil d'administration "a pris acte avec regret des décisions de ses employés de ne pas approuver l'accord conclu le 14 avril entre l'entreprise et les représentants syndicaux". Cet accord aurait permis de "débloquer une augmentation de capital de 2 milliards d'euros, comprenant 900 millions de financement nouveau qui aurait pu être utilisé pour relancer la compagnie".
Une réunion est prévue mercredi 26 avril entre les syndicats et le gouvernement. "Nous voulons proposer une négociation avec l'idée toujours de sauvegarder le travail de 12.000 Italiens", a indiqué une organisation syndicale.

"Procédure d'administration activée, les actionnaires convoqués jeudi"


Les plans de vols de la compagnie sont tous maintenus, a pour sa part stipulé mardi la compagnie aérienne.
Un total de 6.816 salariés d'Alitalia, soit 67 % des votants (consultés entre jeudi 20 et lundi 24 avril par référendum) ont dit non au plan social négocié entre l'entreprise et les syndicats. Ils étaient 3.206 à voter oui, selon les résultats définitifs de cette consultation communiqués par les syndicats. Les salariés ont rejeté un plan prévoyant 1.700 suppressions d'emploi et une baisse de salaire de 8 %, alors que le gouvernement, qui a fait office de médiation ces dernières semaines, avait répété tout le week-end qu'il n'y avait pas d'alternative.
Les caisses de la compagnie sont à sec et les actionnaires (Etihad Airways qui détient 49 %, UniCredit, Intesa Sanpaolo, etc.) n'entendent pas remettre la main à la poche. Alitalia subit de plein fouet la concurrence des compagnies à bas coût et accumule les pertes depuis des années, et ce malgré l'entrée à son capital en 2014 de son homologue émiratie Etihad et des fonds injectés par celle-ci.
L'actionnaire majoritaire Etihad pourrait chercher à vendre ses parts au géant européen du transport Lufthansa, estimait mardi 25 avril le quotidien italien "La Stampa", sans citer de sources. Fin janvier, le patron du groupe allemand avaient indiquer souhaiter coopérer davantage avec Etihad, qui détient 29 % de la petite compagnie allemande Air Berlin en difficulté. Cette dernière, en grande difficulté, avait conclu à l'automne dernier un accord pour louer au groupe Lufthansa 38 de ses appareils (équipages compris), permettant au géant allemand du secteur d'agrandir la flotte de sa marque à bas prix Eurowings.

AFP

Mardi 25 Avril 2017



Lu 351 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 27 Septembre 2018 - 11:53 FNAM : des assises dans l’impasse ?


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy