Les stratégies des aéroports pour capter les flux de fret



Dans une économie globalisée, les aéroports s’efforcent d’anticiper les changements pour se positionner auprès des compagnies. Ils déploient à cet effet des stratégies visant à proposer les services les plus efficaces.
Ces stratégies sont multiples : alliances entre grandes plateformes, spécialisation sur une aire géographique ou par type de trafic (fret, low-cost, etc.). Menacé de congestion, Francfort s’est rapproché de l’aéroport de Hahn, distant de 120 km pour y reporter une part de son trafic. De son côté, Lufthansa a construit un réseau qui s’appuie sur deux pôles, Munich montant en puissance du fait de la saturation relative de Francfort.
Alors que le projet d’un troisième grand aéroport généraliste dans le bassin parisien a été abandonné, l’aéroport de Beauvais (charters et low-cost) s’est imposé. Châteauroux et Vatry (pour le fret) se sont vus complémentaires de l’offre parisienne, mais les trafics ne sont pas au rendez-vous.

 
1. Spécialisation géographique

Certains aéroports tentent de se positionner en faisant valoir leurs atouts géographiques, ou en misant sur la desserte de zones ciblées. En voici quelques exemples :
Madrid ambitionne de devenir la porte atlantique de l’Europe. L’aéroport propose environ le quart des vols européens vers l’Amérique latine et la Caraïbe. Une position écornée par les difficultés rencontrées par la compagnie nationale, Iberia, qui a laissé le champ libre à ses concurrentes, notamment à Air France. Mais les Espagnols n’ont pas dit leur dernier mot et comptent bien reprendre leurs parts de marché sur ces liaisons. Iberia cherche à cet effet une alliance avec une compagnie sud-américaine pour renforcer son offre et étudie la possibilité de dresser un pont à Madrid entre l’Asie et l’Amérique latine. Athènes, de son côté, aurait aimé jouer un rôle régional vers le Moyen-Orient et l’Asie, mais la concurrence inter-aéroportuaire est rude, notamment face à Istanbul qui attend son troisième aéroport, Milan (Malpensa) ou Dubaï. De plus, la crise économique que traverse la Grèce n’a pas permis d’investir dans ce type de projets. Varsovie émerge comme hub, en concurrence pour la desserte de l’Europe de l’Est avec Prague et Budapest, menacés de congestion.
Dans le fret, Marseille gagne sa place de hub en Méditerranée : le développement des expressistes sur la plateforme lui permet d’affirmer sa position. Il n’y a pas que la géographie qui compte dans ce cas, mais également le foncier disponible pour accueillir les infrastructures, la stabilité politique et économique du pays dans un environnement méditerranéen chahuté ainsi que le marché que représente la métropole marseillaise pour ces entreprises.


2. Spécialisation sectorielle

Dédiés au fret ou au low-cost, de nombreux aéroports trouvent dans la spécialisation un moyen de contrer les stratégies de hubs qui renforcent leurs plus gros concurrents. En raison de la congestion londonienne, les aéroports régionaux britanniques développent leurs lignes internationales directes et se spécialisent. L’aéroport d’East Midlands, à la localisation avantageuse, a été acheté par l’aéroport de Manchester qui l’utilise pour le fret.
En France, les aéroports de Châteauroux et de Vatry ont tenté de profiter de leur localisation à proximité de Paris pour se positionner sur le fret aérien en complétant l’offre des aéroports parisiens. Ces petits aéroports prennent toutefois un risque en se spécialisant de la sorte : Vatry comme Châteauroux ont accusé le départ de leurs principaux clients cargo, obligeant les gestionnaires de plateformes à imaginer de nouvelles solutions. Châteauroux qui attendait l’arrivée d’investisseurs chinois pour développer une zone industrielle autour de l’aéroport mise finalement sur l’activité de maintenance en investissant dans des infrastructures dédiées. Quant à Vatry, la plateforme a changé d’actionnaire, mais poursuit son objectif de développement dans le fret, sans résultat concret pour le moment.
Lyon semblait émerger comme le hub passager secondaire moyen-courrier du réseau du principal transporteur national, Air France. Mais, à la différence de Lufthansa qui butte sur la saturation de Francfort, la compagnie française continue de bénéficier des économies d’échelle du hub de Roissy, ce qui n’incite guère les liaisons directes en long-courrier en dehors de son pivot central. Lyon pourrait trouver des opportunités avec l’ouverture du capital de sa société aéroportuaire à des investisseurs privés. Les élus rhônalpins se montrent favorables à cette privatisation, si elle leur permet de développer le long-courrier en liaison directe.
Avec l’ouverture de bases régionales, Air France a tenté de proposer un nouveau modèle pour le moyen-courrier, où les majors sont à la peine face aux low-cost. La première d’entre elles a été ouverte à Marseille en 2011 : outre le fait que le bassin de vie autour de l’aéroport draine un nombre conséquent de voyageurs potentiels, l’aéroport marseillais s’est distingué par l’ouverture d’un terminal dédié aux low-cost qui lui a permis d’améliorer ses résultats, malgré la crise. Il lui a aussi donné l’occasion de se libérer de la stratégie d’Air France qui voyait jusque-là en Marseille une porte vers la Méditerranée, négligeant de relier directement la ville aux métropoles européennes. Nice se développe moins comme le centre d’une étoile de correspondances que comme une destination singulière attractive, intéressant aussi bien les compagnies traditionnelles que les low-cost. Là aussi, l’État prévoit de vendre ses parts de la société gestionnaire à des investisseurs privés.

Classement mondial 2015 des aéroports de fret
           
  Tonnage Variation Tonnage Variation
  global annuelle global annuelle
    (%)     (%)
01 - HONG KONG (HKG)..  4 422 227 …..0,2      16 - CHICAGO (ORD)…………….  1 884 336 ..10,4
02 - MEMPHIS (MEM)…..  4 290 633 …..0,8      17 - AMSTERDAM (AMS)………  1 655 353 ..0,9
03 - SHANGHAI (PVG)……  3 273 732 …..2,9      18 - LONDRES (LHR)……………....  1 597 642 ..0,2
04 - ANCHORAGE (ANC)…  2 624 312 …..5,3      19 - GUANGZHOU (CAN)……….  1 537 759 ..5,8
05 - INCHEON (ICN)……  2 595 674 …..1,5      20 - DOHA (DOH)…………….......  1 454 952 ..46
06 - DUBAÏ (DXB)…………  2 505 507 …..4,5      21 - NEW YORK (JFK)………….....  1 283 506 ..1,1
07 - LOUISVILLE (SDF)…  2 350 656 ….2,5      22 - BANGKOK (BKK)…………....  1 230 563 ..0,1
08 - TOKYO (NRT)………  2 122 314 …..0,5      23 - TOKYO (HND)………………  1 173 961 ..6,9
09 - FRANCFORT (FRA)…  2 076 734 …..2,6      24 - SHENZHEN (SZX)…………  1 013 691 ..5,2
10 - TAIPEI (TPE)…………..  2 025 291 …..3      25 - INDIANAPOLIS (IND).……  992 321 ..0,7
11 - MIAMI (MIA)…………….  2 005 171 …..0,3      26 - LEIPZIG (LEJ)…………………  984 388 ..8,6
12 - LOS ANGELES (LAX)...  1 931 583 …..6,1      27 - DUBAÏ (DWC)……………...  890 883 ..13
13 - PEKIN (PEK)................  1 889 830 …..2,7      28 - ABU DHABI (AUH)……...  841 515 ..4,4
14 - SINGAPOUR (SIN).....  1 886 800 …..0,4      29 - NEW DEHLI (DEL)………  773 896 ..11,8
15 - PARIS (CDG)…………...  1 861 197 …..1,4      30 - ISTANBUL (IST)……….......  771 240 ..2,5
           
Classement de l’ACI. Fret et poste chargés et déchargés en tonnes en 2015



         < Fiche précédente     l     Sommaire général     l     Sommaire de section     l     Fiche suivante > 


Tags : aci, air china, air france, alliance, ams, anc, aéroport, aéroport d'east midlands, aéroport de amsterdam, aéroport de amsterdam (ams), aéroport de anchorage, aéroport de anchorage (anc), aéroport de bangkok, aéroport de bangkok (bkk), aéroport de chicago, aéroport de chicago (ord), aéroport de châteauroux, aéroport de cologne, aéroport de cologne (cgn), aéroport de doha, aéroport de doha (doh), aéroport de dubai, aéroport de dubai (dxb), aéroport de francfort, aéroport de francfort (fra), aéroport de fret, aéroport de guangzhou, aéroport de guangzhou (can), aéroport de hong kong, aéroport de hong kong (hkg), aéroport de incheon, aéroport de incheon (icn), aéroport de indianapolis, aéroport de indianapolis (ind), aéroport de kuala lumpur, aéroport de kuala lumpur (kul), aéroport de leipzig, aéroport de leipzig (lej), aéroport de londres, aéroport de londres (lhr), aéroport de los angeles, aéroport de los angeles (lax), aéroport de louisville, aéroport de louisville (sdf), aéroport de manchester, aéroport de memphis, aéroport de memphis (mem), aéroport de miami, aéroport de miami (mia), aéroport de new york, aéroport de new york (jfk), aéroport de newark, aéroport de newark (ewr), aéroport de osaka, aéroport de osaka (kix), aéroport de paris, aéroport de paris (cdg), aéroport de pekin, aéroport de pekin (pek), aéroport de shanghai, aéroport de shanghai (pvg), aéroport de shenzhen (szx), aéroport de singapour, aéroport de singapour (sin), aéroport de taipei, aéroport de taipei (tpe), aéroport de tokyo, aéroport de tokyo (hnd), aéroport de tokyo (nrt), aéroport de vatry, aéroports de paris, bkk, can, cargo, cdg, cgn, charter, compagnie, compagnie aérienne, concurrence, crise économique grecque, doh, dxb, ewr, flux de fret, fra, fret, fret aérien, fret aérien pratique, gestionnaire de plateforme, hkg, hnd, hub, hub aérien, hub aérien européen, hub passager, hub passager secondaire, icn, ind, jean-françois mayet, jfk, kix, kul, lax, lej, lhr, liaison aller-retour, liaison aller-retour tout-cargo, liaison directe, long-courrier, low-cost, lufthansa, majors, mem, mia, moyen-courrier, métropole, métropole européenne, nrt, ord, pek, plate-forme, pvg, sdf, sin, spécialisation, spécialisation sectorielle, stratégie, tap portugal, tout-cargo, tpe, trafic, trafic aérien, transporteur, transporteur aérien, transporteur national, vol, vol européen





     

1. LE FRET AÉRIEN, UN SECTEUR-CLÉ DE L’ÉCONOMIE MONDIALE | 2. LA CHAÎNE DES ACTEURS DU FRET AÉRIEN | 3. LES TRANSPORTEURS AÉRIENS : DES STRATÈGES INTERNATIONAUX | 4. CODAGE ET DÉCODAGE DES COMPAGNIES AÉRIENNES | 5. QUELS APPAREILS POUR LE TRANSPORT AÉRIEN DE FRET ? | 6. LE CONDITIONNEMENT ET LA MANUTENTION DU FRET AÉRIEN : DES ÉTAPES DÉCISIVES | 7. LES AÉROPORTS DE FRET : UNE ORGANISATION MONDIALE EN HUBS | 8. CODAGE ET DECODAGE INTERNATIONAL DES AÉROPORTS | 9. LES DISPOSITIONS DES CONVENTIONS INTERNATIONALES RELATIVES AU FRET AÉRIEN | 10. LES DOCUMENTS DE TRANSPORT AÉRIEN : DU PASSEPORT À LA FACTURE | 11. LA TARIFICATION DANS LE TRANSPORT AÉRIEN | 12. LES INCOTERMS® 2010 DÉFINISSENT DES RESPONSABILITÉS | 13. LES MATIÈRES DANGEREUSES, DENRÉE RARE DANS L'AÉRIEN | 14. LES ÉTIQUETTES DE RISQUE | 15. LA SÛRETÉ AÉRIENNE S'ORGANISE EN AMONT | 16. LA SECURITÉ AÉRIENNE MONDIALE EN CHANTIER | 17. LES RÈGLES DE L'ASSURANCE AVIATION





 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Riccobono - 115, chemin des Valettes - 83490 Le Muy