Les syndicats critiquent les propos du président de SNCF Réseau


Plusieurs organisations syndicales ont vivement réagi vendredi 18 novembre aux propos du président de SNCF Réseau selon lesquels l'ouverture à la concurrence devrait faire baisser les coûts du ferroviaire, qualifiés d'"absurdes" par la CFDT.


L'État veut expérimenter la libéralisation du transport ferroviaire à partir de 2019 © SNCF
L'État veut expérimenter la libéralisation du transport ferroviaire à partir de 2019 © SNCF
Dans un entretien publié par le quotidien "Les Échos" mercredi 16 novembre, Patrick Jeantet, président de SNCF Réseau, a estimé que l'ouverture à la concurrence devrait contribuer à faire "baisser les coûts" du ferroviaire. "Plusieurs régions veulent expérimenter la concurrence dans le transport de passagers. J'ai proposé de leur apporter notre expertise", a-t-il ajouté.

Des propos "absurdes"

"De quels coûts s'agit-il ? En quoi la concurrence entre transporteurs permettrait-elle de baisser le coût de l'infrastructure ?", s'interroge la CFDT, qualifiant "d'absurde" le souhait d'accompagner les régions désireuses de tester d'autres opérateurs que la SNCF. "Qui peut croire que les régions iront chercher conseil auprès de SNCF Réseau avant de mettre une ligne en concurrence, alors que SNCF Mobilités ou une de ses filiales se portera candidate à l'appel d'offre ?", demande encore la CFDT.
SNCF Réseau, qui gère l'infrastructure ferroviaire, et SNCF Mobilités, l'opérateur qui fait circuler les trains, sont deux établissements publics distincts, au sein du groupe SNCF.
Pour Laurent Brun, de la CGT, l'ouverture à la concurrence est un "chiffon rouge" agité pour "détourner le débat des vrais enjeux" que sont "le désengagement total de l'État dans l'entretien des voies, et le manque de vision à long terme". Lui non plus ne voit pas d'effet bénéfique pour l'état du réseau. "Plus de concurrence sur un réseau saturé signifie des compagnies payant plus cher pour circuler sur les lignes les plus rentables tandis que les autres seront délaissées", prédit-il.
L'Unsa, qui n'a pas directement réagi aux propos du président de SNCF Réseau, a rappelé son opposition à l'ouverture de la concurrence pour le transport de voyageurs. Selon elle, "la concurrence n'est de nature à améliorer ni la sécurité, ni la qualité, ni les conditions économiques des transports ferroviaires".
Ces déclarations interviennent alors que l'État s'est engagé à proposer prochainement au Parlement une loi d’expérimentation préparant progressivement la libéralisation du transport ferroviaire, à partir de 2019. Selon les textes européens, elle devra être effective en 2023. Concernant le transport de marchandises, la libéralisation est effective depuis 2006.

AFP

Mardi 22 Novembre 2016



Lu 442 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy