Les transitaires dénoncent le manque de concurrence dans la ligne régulière


Le Comité de liaison européen des commissionnaires et auxiliaires de transport appelle les autorités de la concurrence à garantir à tous les transitaires un libre accès au marché du transport maritime conteneurisé. Selon lui, les acquisitions de sociétés de logistique et de commission de transport par des armateurs de ligne régulière modifient le fonctionnement de ce secteur.


© Franck André
© Franck André
Au cours des derniers mois, plusieurs armements conteneurisés ont procédé à des rachats de grande ampleur sur le marché de la logistique contractuelle et de la commission de transport. En témoignent les acquisitions de LF Logistics par le groupe AP Møller-Maersk et d’Ingram Micro Commerce & Lifecycle Services (CLS) par CMA CGM.

Dans le même temps, le Clecat rapporte – en citant Maersk et Hamburg Süd –, que plusieurs compagnies ont décidé de "cesser de fournir des « contrats à compte nommé (NAC) » à certains transitaires et NVOCC". Ces contrats sont établis sur la base d’une réservation de capacité à bord des navires à un taux de fret sur une durée donnée.

"Quelques acteurs risquent de gérer des chaînes d’approvisionnement complètes"

Nicolette Van Der Jagt, directrice générale du Clecat © Clecat
Nicolette Van Der Jagt, directrice générale du Clecat © Clecat

Pour le Clecat, cette décision "vise à augmenter les relations commerciales directes entre armements et chargeurs via la fourniture de services logistiques globaux et intégrés". Elle aurait aussi pour conséquence de "limiter l’accès des transitaires au seul marché spot" du transport maritime conteneurisé. "Nous sommes en train de vérifier si cette initiative discriminatoire est conforme au droit de la concurrence de l’Union européenne", affirme Nicolette van der Jagt, directrice générale de la fédération.

Appel aux autorités de la concurrence

Selon le Clecat, cette situation confirme "les distorsions de concurrence entre les transporteurs maritimes et les transitaires créées notamment par le règlement d’exemption par catégorie des consortia".

Ce règlement "permet aux transporteurs qui sont membres d'un Vessel Sharing Agreement (accord de partage de navires) d’échanger un large éventail d’informations, parmi lesquelles des données commerciales sensibles", estime Nicolette van der Jagt. Pour elle, le contenu de ce règlement devrait être réexaminé en tenant compte de l’évolution de l’offre, des taux de fret et de la fiabilité des services maritimes au cours des deux dernières années.

 "Aujourd’hui, un transitaire ou un NVOCC n’a guère le choix pour ses services maritimes car trois alliances contrôlent les principales voies commerciales dans un marché oligopolistique, déplore Nicolette Van Der Jagt. À l’heure où les compagnies maritimes tentent de devenir des intégrateurs logistiques, nous mettons en garde sur les conséquences d’un marché où quelques acteurs géreraient des chaînes d’approvisionnement complètes", explique celle qui appelle l’Union européenne à se saisir d’urgence de ce dossier.
 

Érick Demangeon

Mercredi 12 Janvier 2022



Lu 1383 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 21 Janvier 2022 - 15:27 Sète a repris sa marche en avant en 2021


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide




































 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal