Les transports au cœur de la prochaine programmation pluriannuelle de l’énergie


La programmation pluriannuelle de l’énergie fixe les priorités et mesures pour atteindre la neutralité carbone en France. Sa révision, pour la période 2024-2028, sera publiée l’année prochaine. La transition énergétique dans les transports en sera l’un de ses principaux objectifs.


© Franck André
© Franck André
L’Union européenne s’est engagée à réduire ses gaz à effet de serre (GES) de 55 % d’ici 2030 par rapport à 1990 et à atteindre une neutralité carbone à l’horizon 2050. En France, cette stratégie est transposée dans la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE), en cours de révision pour la période 2024-2028. Sa publication, prévue en 2023, fixera de nouveaux objectifs de réduction des GES à tous les secteurs et précisera les mesures pour y parvenir.

"La transition énergétique dans les transports sera l’une des priorités de la prochaine PPE", selon l'Union routière de France (URF). Un webinaire organisé le 20 mai par l'association a montré que les émissions de GES de ce secteur ne baissaient qu’à un rythme très lent.

Marges de manœuvre fiscale réduites

Selon Yves Crozet, "les transports sont à l’origine de 30 % des émissions de GES en France". Pour le professeur d’économie, plusieurs leviers peuvent être actionnés pour accélérer leur transition énergétique.

Le premier cité consisterait à dissuader la consommation des carburants fossiles en augmentant leurs prix par le biais d’une fiscalité "carbone" plus élevée. "Cette approche est limitée en raison de son acceptabilité", prévient-il toutefois. En France, elle semble aussi pâtir "du niveau déjà très important de la fiscalité sur les carburants", déclare Olivier Gantois.

Le président exécutif de l'UFIP Énergies et Mobilités précise que "les taxes sur les carburants représentent le quatrième poste de revenus pour l'État". Pour lui, la transition énergétique dans les transports, inscrite dans la prochaine PPE, devra "prendre aussi en compte l’évolution des recettes publiques".

Privilégier un mix énergétique

Le deuxième levier évoqué pour accélérer la transition énergétique dans les transports concerne "le développement d’énergies alternatives à un coût abordable". Pour Olivier Gantois, "l’électromobilité s’imposera à terme dans le transport routier, même pour les poids lourds. Cette évolution sera progressive, en revanche, et l’électricité ne répond pas aux besoins de tous les modes, comme l’aérien et le maritime".

La décarbonation du secteur dans le calendrier fixé suppose, selon le représentant de l'industrie majoritairement pétrolière et gazière, "une stratégie multi-énergies". Dans cette approche, "les carburants liquides bas carbone ont un rôle à jouer. Ils ont l’avantage de permettre l'utilisation des infrastructures existantes (de raffinage, stockage et distribution, NDLR) et des flottes de véhicules déjà en circulation, dans tous les modes et pour tous les usages", défend le président de l’UFIP.

Érick Demangeon

Mercredi 8 Juin 2022



Lu 1114 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide




































 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal