Les vols de nuit interdits à Francfort


Coup dur pour l'aéroport de Francfort et l'activité fret de Lufthansa : la justice fédérale allemande a confirmé l'interdiction des vols de nuit dans le troisième aéroport européen, un jugement qui pourrait faire jurisprudence.


© Fraport
© Fraport
Les vols de nuit sont désormais interdits à Francfort. Le tribunal fédéral de Leipzig a maintenu l'interdiction provisoire décidée en octobre dernier par un tribunal de Hesse, région où se situe Francfort. Des associations de riverains de l'aéroport se battaient depuis des années pour l'obtenir en raison des nuisances sonores.
L'interdiction concerne 17 vols entre 23 heures et 5 heures du matin, qui devaient initialement être autorisés au moment de l'ouverture d'une quatrième piste à l'aéroport le 21 octobre. Les vols de nuit pourront seulement être autorisés dans l'avenir si un "besoin particulier" est établi, a estimé le tribunal. La région de Hesse doit revoir ses plans et prouver que ce besoin existe si elle veut obtenir la levée de cette interdiction, a-t-il ajouté. Le tribunal a également réduit le nombre de vols autorisés entre 22 heures et 23 heures et 5 heures à 6 heures du matin à 133 par jour en moyenne, contre 150 jusqu'à présent. "Ces heures de transition ne peuvent pas être considérées comme une simple prolongation des activités de jour", a-t-il insisté.

«Une décision lourde de conséquences pour Lufthansa Cargo»


La décision est lourde de conséquences notamment pour Lufthansa Cargo, la division fret de la première compagnie allemande, qui estime que la privation de vols de nuit sur son hub de Francfort devrait amputer son bénéfice de 40 millions d'euros par an. Lufthansa et les milieux économiques allemands ont aussitôt déploré la décision de justice. "On menace de couper les ailes de Francfort, de la Hesse, de l'Allemagne tout entière en tant que nation d'exportations et de logistique", a déclaré le patron de Lufthansa, Christoph Franz. "C'est un coup dur pour l'économie allemande et il ne fait aucun doute que la compétitivité internationale de l'un des plus grands carrefours aériens d'Europe va dégringoler", a-t-il ajouté.

Des solutions régionales

Même dépit à la fédération allemande du secteur aérien BDL, dont le président, Klaus-Peter Siegloch, a estimé que les "possibilités de développement de Francfort se dégradent par rapport à d'importants concurrents en Europe et au Proche-Orient", comme Amsterdam, Paris, Londres et Dubaï. La fédération allemande de l'industrie BDI s'est dit "amèrement déçue" et la fédération des aéroports allemands ADV a réclamé une "politique d'avenir du transport aérien devant permettre des vols nocturnes dans certains endroits". Le ministère fédéral des Transports ne s'attend toutefois pas une "interdiction générale des vols nocturnes" dans tout le pays mais plutôt à des "solutions régionales au cas par cas" selon la densité de population à proximité des aéroports, a déclaré un porte-parole du ministère.
À l'inverse, les riverains de l'aéroport étaient ravis. "C'est une victoire" qui pourrait faire jurisprudence pour les autres aéroports en Allemagne, a salué Jörg Reuter, l'un des responsables d'une des nombreuses associations de riverains de l'aéroport. "Il faut trouver partout un équilibre entre les intérêts des riverains et de l'économie", a-t-il déclaré. Depuis des mois les riverains manifestent chaque lundi à l'aéroport. Des manifestations nationales contre les nuisances sonores des avions ont aussi eu lieu récemment, attirant plusieurs milliers de personnes à Berlin, où doit ouvrir un nouvel aéroport en juin, mais aussi à Cologne et Düsseldorf, Munich ou Leipzig.

Étienne Balmer

Jeudi 5 Avril 2012





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers






Accès rapide























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy