Les vracs secs à leurs plus bas historiques, les pétroliers ralentissent



© Anglo-Eastern Ukraine
© Anglo-Eastern Ukraine
Les prix des transports de vracs secs ont poursuivi leur inexorable déclin la semaine du 11 au 15 janvier, atteignant leurs plus bas niveaux depuis la création des différents indices du Baltic Exchange, tandis que les taux des pétroliers ont également connu une baisse de régime.
Le Baltic Dry Index (BDI), qui fournit une estimation moyenne des tarifs pratiqués sur 20 routes a fini vendredi 15 janvier à 373 points, soit un minimum depuis la première publication de l'indice en janvier 1985, contre 429 points une semaine auparavant. "Avec des taux bloqués à des plus bas records et aucun signe d'un quelconque rebond, la morosité s'est abattue sur le marché des Capesize", a noté Marc Pauchet, analyste chez Braemar ACM, soulignant que, selon certaines rumeurs, des armateurs s'étaient même résignés à mettre leurs navires à l'arrêt à grande échelle afin d'économiser sur les coûts de fonctionnement, une solution de dernier recours.
Le Baltic Capesize Index 2014 (BCI 2014) a terminé la semaine à 198 points, signant également un plus bas depuis la création de l'indice en avril 2014, contre 343 points une semaine auparavant. Selon Marc Pauchet, l'important volume de navires disponibles a lourdement pesé sur les prix dans le Pacifique, mais la situation n'était pas meilleure au départ de l'Afrique du Sud ou du Brésil.
Le marché des navires de la catégorie "Panamax" a suivi le même chemin que celui des Capesize, s'enfonçant également à de nouveaux plus bas historiques, alors que les cours sont restés partout sous pression. Selon les analystes du courtier Fearnleys, la demande a été rare pour des traversées de l'Atlantique et la situation a été encore plus difficile en Asie du sud-est.
Le Baltic Panamax Index (BPI) a terminé en baisse vendredi 15 janvier à 381 points, un plus bas depuis la création de l'indice fin décembre 1998, contre 434 points une semaine auparavant.
De leur côté, les pétroliers ont également ralenti la cadence, le fret de produits pétroliers raffinés poursuivant sa consolidation tandis que le transport de pétrole brut et de fioul lourd a fortement décliné. Le Baltic Clean Tanker Index (BCTI) a terminé à 707 points vendredi, contre 716 points sept jours auparavant. "Les taux pour (du transport d'essence) depuis l'Europe vers les États-Unis ont continué à se raffermir jusqu'à jeudi, quand une demande moindre a limité les gains", ont expliqué les analystes du courtier MJLF. Or, selon ces derniers, même si l'activité au départ du golfe du Mexique a été ferme, cela n'a pas suffi à pousser les cours à la hausse, d'autant, ont-ils ajouté, que la perspective des exportations de produits distillés vers l'Europe reste difficile.
L'indice Baltic Dirty Tanker Index (BDTI), qui concerne le pétrole brut et le fuel lourd, a fini pour sa part à 897 points, un minimum depuis le 24 décembre 2015, contre 1.016 points la semaine précédente.
Après un début d'année sur les chapeaux de roue, notamment en raison de l'ajustement des taux qui servent de référence au calcul des prix sur le marché des pétroliers, les taux des navires VLCC ("Very Large Crude Carriers", la deuxième plus grosse catégorie de tankers transportant du brut), ont nettement accusé le coup. "La présence de trop nombreux bateaux, dont des nouvelles unités, des anciens vraquiers reconvertis en tankers, ou encore des pétroliers d'un ancien type, ont pesé sur les taux qui ont fortement décliné" pour des départs du Moyen-Orient, ont observé les analystes du courtier Fearnleys.







     

Frets maritimes - marché de l'affrètement | OUTILS PRATIQUES DU TRANSPORT | SOLUTIONS PRO | DÉPARTS DE NAVIRES (Annonces maritimes)





 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy