Ligne régulière : le connaissement électronique gagne du terrain


MSC annonce à son tour la mise en place au plan mondial d'un nouveau connaissement électronique. C'est la plateforme Wave BL, fournisseur d'autres opérateurs, qui l'a conçu. L'e-BL continue de se développer dans la ligne régulière, classant graduellement la version papier au rebut.


© GPMM
© GPMM
Ayant utilisé un système basé sur la plateforme blockchain indépendante Wave BL, et après avoir achevé une phase pilote, le connaissement par voie électronique (e-BL) de MSC est aujourd'hui disponible. Selon le groupe basé à Genève, l'élimination du papier dans les échanges "simplifiera tous les aspects de l'expédition commerciale de conteneurs et la rendra plus rapide, plus efficace, plus sûre et plus écologique". "MSC a choisi Wave BL parce que c'est le seul système qui reflète le processus traditionnel sur support papier auquel le secteur de la navigation et du transport de marchandises est habitué", déclare André Simha, directeur de la stratégie numérique et des systèmes d'information chez MSC. Selon lui, il offre "une alternative numérique à toutes les possibilités offertes par les documents imprimés traditionnels".

Par ailleurs président de Digital Container Shipping Association (DCSA), il affirme : "l'intégration d'une solution e-BL est une étape essentielle de la numérisation de l'ensemble du secteur. Traditionnellement, le transport maritime s'appuie assez largement sur des documents papier. Et parmi ceux-ci, le connaissement constitue le document de transport le plus important dans le commerce international". Selon lui, s'il y a eu de nombreuses tentatives de création d'un système électronique dans le passé, il estime que "la solution peut ouvrir la voie à une adoption massive" du connaissement électronique.

Une économie massive par rapport à la version papier

Les recherches de l'association indiquent qu'en atteignant seulement 50 % d'adoption du e-BL d'ici 2030, le secteur maritime pourrait potentiellement économiser plus de 4 milliards de dollars par an. Certains juristes chiffrent à 7 % le coût total du papier pour une opération de transport maritime classique au plan documentaire. Outre les réductions de frais, le connaissement électronique propose également l'élimination du facteur "transport de documents" de la chaîne d'approvisionnement. Car la solution ouvre la possibilité de les transmettre plus rapidement. L'amélioration présentant un avantage : celui de réduire le cycle de paiement. De plus, le président de la DCSA souligne que la solution électronique est moins exposée aux falsifications, fraudes, pertes ou erreurs humaines. 
 
Enfin, l'aspect écologique est à prendre en compte dans le remplacement du papier. MSC annonce à son tour la mise en place au plan mondial d'un nouveau connaissement électronique. C'est la plateforme Wave BL, fournisseur d'autres opérateurs, qui l'a conçu. L'e-BL continue de se développer dans la ligne régulière, classant graduellement la version papier au rebut par l'électronique.
 

Une alternative numérique aux possibilités offertes par les documents imprimés


André Simha ajoute que la crise sanitaire a rendu la numérisation plus urgente. Selon lui, alors que MSC travaille avec Wave BL sur le pilotage de sa solution eBL depuis 2019, "la pandémie mondiale a restreint la mobilité des personnes et des transports", explique-t-il. Des conteneurs sont restés bloqués dans de nombreux ports, terminaux, dépôts et entrepôts à travers le monde parce que le destinataire n'a pas le connaissement papier original requis pour dédouaner ces marchandises à leur point de destination."

Pour avoir rencontré de grandes craintes et des blocages juridiques auprès des acteurs du transport maritime mondial, le connaissement électronique est resté à l'état de concept pendant de nombreuses années. Aujourd'hui, le successeur de la version papier historique se développe enfin. Wave BL est également le fournisseur de l'israélien Zim. CMA CGM et Evergreen proposent eux aussi la solution électronique. L'armateur français estime qu'elle "remplit les mêmes fonctions et suit les mêmes étapes qu'un connaissement traditionnel".

Vincent Calabrèse

Mercredi 28 Avril 2021



Lu 853 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 23 Juillet 2021 - 14:48 L'Iran inaugure son nouveau terminal pétrolier


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide

























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal