Ligne régulière : optimiser face à la hausse des coûts d’exploitation


La ligne régulière est confrontée à la hausse des prix des combustibles et à une offre toujours excédentaire. Selon l’agence de notation Scope Ratings, l’innovation dans la flotte et son exploitation optimisée est à privilégier avec la mise au rebut des navires qui ne répondent plus aux nouvelles réglementations.


© PortSynergy
© PortSynergy
"La qualité, la taille et la diversification des flottes détermineront le succès des compagnies maritimes conteneurisées au cours des dix-huit prochains mois". Pour l’agence de notation de crédit européenne Scope Ratings, telle est la voie à suivre face à l’augmentation des coûts d’exploitation, dont des soutes, des règles environnementales plus strictes et le risque de détérioration des relations commerciales mondiales qui auront pour conséquence de compenser "la hausse de la demande et les efforts de réduction de capacité". Et d’affirmer : "Seules les compagnies possédant les grandes flottes et les navires les plus efficaces réaliseront probablement des bénéfices cette année et relèveront des défis à plus long terme". L’agence rappelle que les armateurs ont peu de contrôle sur les taux de fret et qu’il est difficile de différencier un service de ligne régulière d’un autre. "La rentabilité de cette industrie dépend alors de l’optimisation des actifs, les navires", au moyen de taux d’exploitation et de chargement optimisés.

Amortir la hausse des soutes et réduire l’offre

Le premier défi identifié par Scope Ratings est l’augmentation des soutes avec une hausse d’environ 25 % des prix des combustibles en 2018. Cette évolution aura pour conséquence "de réduire les marges bénéficiaires malgré une croissance économique mondiale robuste et un commerce dynamique, notamment en Asie". Citant les analyses de Drewry, la demande sur le marché du transport maritime conteneurisée devrait ainsi progresser de l’ordre de 4,5 % cette année.

"La mise au rebut de capacité devrait s’accélérer au second semestre 2019"


Faute d’avoir mis au rebut une capacité suffisante, les armateurs ne profiteront qu’à la marge de cette croissance selon l’agence qui pointe une offre excédentaire persistante à l’origine de tensions à la baisse sur les taux de fret. "La mise au rebut de capacités devrait s’accélérer au second semestre 2019". Pour justifier cette position, Scope Ratings évoque l’entrée en vigueur de nouvelles réglementations environnementales comme le plafonnement des émissions de soufre à partir de 2020 et le durcissement des exigences pour le traitement des eaux de ballast.

Flexibilité des plans de transport

Quant aux risques de détérioration des relations commerciales mondiales, entre les États-Unis, l’Europe et la Chine en particulier, l’impact serait limité en termes de volume à transporter. Elle pourrait avoir en revanche un effet sur les flux origine-destination des échanges commerciaux et obliger les armateurs à ajuster rapidement leurs lignes vers de nouvelles routes. Les membres d’alliances sont présentés comme ayant la meilleure flexibilité pour répondre à ces évolutions.

Érick Demangeon

Mardi 14 Août 2018



Lu 801 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy