Livraison du dernier Airbus A380


Clap de fin pour le gros-porteur d’Airbus. Le dernier A380 a été livré à la compagnie Emirates, marquant la fin d'une époque pour l'avionneur européen dont l'appareil a subi un échec commercial.


Le 123e et dernier A380 livré à Emirates, sa compagnie de lancement © Airbus
Le 123e et dernier A380 livré à Emirates, sa compagnie de lancement © Airbus
Le 251e et dernier Airbus A380 produit a été livré le 16 décembre 2021 à la compagnie Emirates. L’appareil, immatriculé A6-EVS, est le 123e d'Emirates, de loin le plus important utilisateur du "super jumbo" lancé en 2000, mais dont la production a été arrêtée faute de nouvelles commandes.

"Au nom de toutes les équipes d'Airbus, je souhaite profiter de cette livraison pour remercier chaleureusement Emirates [...] pour sa confiance et son partenariat de longue date", a déclaré Guillaume Faury.

De son côté, la compagnie a souligné que "la réception d'un avion neuf, dans un contexte toujours marqué par la pandémie, témoigne de l'optimisme d'Emirates, convaincue de la reprise du secteur et du retour de la demande de voyages", et rappelé que la compagnie avait été la première à commander l'A380 dès 2000.

Doté de deux ponts courant sur toute sa longueur (72,7 m), l'A380 a une envergure de 79,8 m et est le plus gros avion commercial de l'histoire, avec une capacité allant jusqu'à 853 places.

D'un point de vue commercial, il aura été loin de remplir l'objectif initial d'Airbus, qui avait estimé le marché des avions de plus de 500 places à 1.300 appareils sur vingt ans, espérant en capter 50 %. C'est Singapore Airlines qui avait le premier intégré un A380 à sa flotte, en 2007.

Avion "difficile à remplir"

L'avionneur européen, qui avait pensé le quadriréacteur, capable de transporter 545 passagers sur 15.000 km, comme le successeur du mythique 747 de son rival américain Boeing, avait décidé dès février 2019 d'arrêter les frais, une fois les dernières commandes honorées.

C'était avant que la crise du Covid-19 ne cloue au sol de nombreux gros appareils. Certaines compagnies ont tiré un trait sur l'A380 à cette occasion, d'autres l'avaient déjà fait auparavant, comme Air France.

Le 747 est toujours produit – désormais en version cargo – cinquante-et-un ans après sa mise en service, même si Boeing a annoncé que le 1.573e et dernier exemplaire quitterait ses usines en 2022. Au début des années 2000, Airbus et Boeing avaient suivi deux stratégies différentes pour imaginer l'avenir de l'aviation commerciale long-courrier.

Quand l'Européen privilégiait une approche de "hub", c'est-à-dire de liaisons entre deux gros aéroports précédés ou suivis de vols en correspondance, son concurrent estimait que les clients préféreraient des vols directs. De cette philosophie est né le Boeing 787 à long rayon d'action et de 330 places maximum. Un peu plus grand, l'A350 d'Airbus, mis en service en 2015, a suivi le même modèle avec succès.

"L'A380 est un avion que les compagnies aériennes ont trouvé fantastique en matière d'expérience passagers mais compliqué en matière d'exploitation, car difficile à remplir", explique Bertrand Mouly-Aigrot, spécialiste du secteur au cabinet Archery Consulting, même si Emirates, avec sa stratégie de "massification" sur les long-courriers, y a trouvé son compte.

En résumé, "l'A380 a eu de facto un marché très limité, sa fin de vie a été précipitée par le Covid", constate cet expert.
Airbus estime que "les A380 vont continuer à être exploités par les compagnies aériennes pendant plus d'une vingtaine d'années encore", même s'ils n'auront pas de successeur.

Petite consolation, des compagnies qui continuent à exploiter l’appareil ont recommencé à le faire voler, à la faveur d'une reprise du trafic ces derniers mois, notamment Qatar Airways et British Airways.

Au moment de refermer un chapitre de son histoire, Airbus, plutôt que de s'étendre sur un programme A380 qui n'aura pas été rentable, remarque que l'appareil lui a permis de gagner en expérience et en compétences. De fait, c'est avec ses monocouloirs qu'Airbus a frappé un grand coup commercial le 16 décembre 2021 en conquérant les liaisons intérieures de Qantas (Australie) aux dépens de Boeing.

Tangi Quemener

Lundi 20 Décembre 2021



Lu 1015 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide




































 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal