MH370 : "vigilance attentive" à La Réunion



Le vol MH370 de la Malaysia Airlines a disparu le 8 mars 2014 © Malaysia Airlines
Le vol MH370 de la Malaysia Airlines a disparu le 8 mars 2014 © Malaysia Airlines
La recherche d'éventuels débris du vol MH370 n'ayant "permis d’identifier aucun élément susceptible d'avoir un lien avec un avion", le "dispositif évolue vers une posture de vigilance attentive", a annoncé lundi 17 août le préfet de La Réunion, Dominique Sorain. Après la découverte le 29 juillet sur le littoral de Saint-André d'un morceau d'aile, l'État français avait activé le 7 août un large dispositif de recherches en mer et au sol. Pendant dix jours, un avion militaire a survolé "une zone maritime de 10.000 km2". Les recherches ont d'abord été dirigées vers l'Est, puis le Sud à partir du 13 août et vers le Nord et le Nord-Ouest le week-end dernier. Ces investigations, complétées par l'utilisation d'hélicoptères et d'une vedette de la gendarmerie n’ont pas permis d’identifier un autre débris d'aéronef, ni aucun "autre élément susceptible d'avoir un lien avec un avion", précise le préfet. Effectuées par les gendarmes et les policiers, des patrouilles terrestres "quotidiennes" ont eu lieu sur l'ensemble du littoral Est de La Réunion. Certains des objets collectés sur le rivage ont été confiés à la Brigade de gendarmerie des transports aériens (BGTA) pour les besoins de l'enquête judiciaire. En l’absence de nouvelle découverte d’objets susceptibles d’intéresser l'enquête en cours, "il apparaît que les chances statistiques de découvrir des débris du MH370 au cours de recherches dirigées apparaissent comme extrêmement faibles", estime la préfecture.
"C'est pourquoi ce dispositif évolue vers une posture de vigilance attentive" ajoute-t-elle. "Les moyens de l’État engagés sur ce dispositif maintiendront une vigilance en mer et sur le littoral à l'occasion des différentes missions effectuées", souligne le préfet. Quant aux usagers de la mer et aux navigateurs aériens, ils sont invités à exercer une veille attentive et à rapporter toute observation suspecte au centre régional de surveillance et de sauvetage (Cross). Du 7 au 17 août, la mobilisation de l'armée, de la gendarmerie et de la police a permis d'engager 192 personnes au sol pour 141 heures de recherche. Les rotations du Casa au-dessus de l'océan totalisent 25 heures de vol, les hélicoptères de la gendarmerie et de l'armée ont volé 7 h 30 et la vedette des gendarmes a effectué 15 h 30 de patrouilles maritimes. Ce qui représente un total de 48 heures de recherche pour 143 personnes engagées. Opéré par un Boeing 777, le vol MH370 de la Malaysia Airlines a disparu le 8 mars 2014 alors qu'il effectuait la liaison Kuala Lumpur-Pékin avec 239 personnes à bord. Le morceau d'aile découvert à La Réunion a été expertisé au laboratoire de la Direction générale de l'armement près de Toulouse. Le 6 août, la Malaisie a annoncé qu'il provenait bien du Boeing de la Malaysia Airlines, première preuve que l'appareil s'est abîmé dans l'océan Indien. Le parquet de Paris, qui enquête aussi car quatre victimes sont françaises, s'est montré plus prudent, évoquant de "très fortes présomptions" qu'il provienne de l'appareil. Ce morceau d'aile, un flaperon, est à ce jour le seul débris formellement identifié du MH370.

AFP

Mardi 18 Août 2015



Lu 111 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy