MHI espère un rebond en 2017-2018 après un exercice mitigé


Le géant industriel japonais MHI espère un rebond cette année après avoir vu sa performance opérationnelle se dégrader en 2016-2017, même si son bénéfice net a augmenté de 37 % grâce à un gain exceptionnel.


MHI avait évoqué en avril la détérioration des coûts dans la construction navale © MHI
MHI avait évoqué en avril la détérioration des coûts dans la construction navale © MHI
Durant l'exercice bouclé en mars, Mitsubishi Heavy Industries (MHI) a enregistré un résultat net de 87,7 milliards de yens (un peu plus de 700 millions d'euros au cours actuel), contre 63,8 milliards un an plus tôt. En revanche, le bénéfice d'exploitation a chuté de moitié à 150,5 milliards de yens, sur un chiffre d'affaires en déclin de 3,3 % à 3.914 milliards de yens.
Le fabricant de navires, pièces d'avions et fusées, entre autres gros équipements, a vu décliner les ventes et profits de quasiment tous ses segments d'activités, notamment l'aéronautique, qui a fini l'année comptable dans le rouge.

Déclin dans la division énergie

Le groupe avait prévenu fin avril que ses résultats seraient inférieurs à ses attentes. Il avait alors invoqué "un déclin des ventes des systèmes thermiques dans la division énergie, la détérioration des coûts dans la construction navale et des coûts de développement accrus" pour l'avion régional MRJ.
Ce premier appareil de ligne conçu par une entreprise nippone depuis plus d'un demi-siècle accumule les retards. MHI et sa filiale Mitsubishi Aircraft avaient annoncé en janvier que le premier exemplaire ne serait pas livré avant mi-2020, après un total de cinq reports qui ont décalé de sept ans le calendrier initial et fait exploser le budget de conception. Le patron de Mitsubishi Aircraft, Hiromichi Morimoto, avait été remplacé dans la foulée.
Le conglomérat explique avoir aussi souffert des variations de change (appréciation du yen) et d'"une demande morose" pour les chariots-élévateurs.
Pour l'année comptable débutée en avril, MHI prévoit un bénéfice net de 100 milliards de yens (+ 14 % sur un an), un bénéfice d'exploitation de 230 milliards de yens (+ 52,8 %) et un chiffre d'affaires de 4.150 milliards de yens (+ 6 %). Ces projections se situent en deçà des estimations des analystes interrogés par l'agence Bloomberg News (respectivement 116 milliards de yens, 291 milliards de yens et 4.310 milliards de yens).

AFP

Mardi 9 Mai 2017



Lu 313 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse