Maersk Tankers France sera vendu ou fermé en janvier 2014


La maison-mère danoise a annoncé son désengagement de Maersk Tankers France. La filiale pétrole française cessera ses activités au début de l'année prochaine si un repreneur n'ést pas trouvé d'ici là.


© Éric Houri
© Éric Houri
Au lendemain de l'annonce de bons résultats trimestriels et du relèvement de ses prévisions, AP Möller-Maersk a soufflé le froid concernant sa branche vracs liquides française. "Maersk Tankers France a enregistré des pertes constantes, ce qui a contribué de manière substantielle aux pertes de Maersk Tankers". La filiale pétrole de l'armateur danois, qui emploie 115 personnes apparaît condamnée pour sa maison-mère danoise, qui estime qu'"il n'est plus possible de redresser Maerks Tankers France alors que le marché global dans son ensemble est très difficile, caractérisé par une faible activité et une surcapacité".

"Maersk voulait se désengager du pavillon français depuis un moment"


La situation est particulièrement difficile pour les armateurs français qui "font face non seulement à des coûts plus élevés d'exploitation de leurs équipages que dans d'autres pays, ainsi qu'à la disparition progressive des régimes fiscaux qui ont permis par le passé de compenser, en partie, sur un marché mondial et très concurrentiel, les coûts supplémentaires liés à l'emploi de personnel français". Ainsi, le groupe "est arrivé à la conclusion que la seule issue possible est celle de la cessation des activités de Maersk Tankers France au début de 2014, à moins qu'un repreneur ne soit trouvé". Les représentants du personnel ont été informés de la situation mardi lors d'un comité d'entreprise extraordinaire.

Un armateur français sur les rangs ?

Des discussions ont été engagées avec un repreneur potentiel, dont l'identité n'est pas dévoilée, et le groupe attend qu'il confirme son intérêt avant le 1er décembre. Ce repreneur, un "armateur français", selon Michel Le Cavorzin, secrétaire général de la CGT des marins, "propose de garder le pavillon français et l'ensemble des marins". Mais selon le représentant syndical, "il subordonne sa décision à une évolution de la loi de 1992 sur les transports de produits pétroliers actuellement en cours de discussion". Cette loi impose aux raffineurs de pétrole brut établis en France de confier une part de leur volume d'importation à des navires sous pavillon national. Les armateurs français sont pour l'extension de cette obligation aux produits pétroliers raffinés et ce point fait précisément partie des 26 propositions formulées par le rapport Leroy, remis le 13 novembre au ministre des Transports.
Pour la CGT, ce retrait annoncé par les Danois n'est pas une surprise : "Maersk voulait se désengager du pavillon français depuis un moment", pour selon lui, continuer à travailler "sous pavillon de complaisance". Maersk Tankers France emploie 115 personnes dans l'Hexagone, dont 19 sédentaires, le reste étant du personnel navigant.

AFP

Jeudi 14 Novembre 2013



Lu 205 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy