Manutention portuaire : un métier confronté à la dure loi de la mondialisation


Alors que des groupes mondiaux tels que le chinois Cosco ne cessent d'étendre leur présence, manutentionnaires et opérateurs de terminaux portuaires continuent à investir pour s'adapter au gigantisme. La question de l'évolution d'une profession figurait à l'ordre du jour de la dernière assemblée de l'Unim.


La manutention n'est pas un service public, insiste Xavier Galbrun © Dunkerque Port
La manutention n'est pas un service public, insiste Xavier Galbrun © Dunkerque Port
Évolution de la profession, poursuite des investissements, adaptation au gigantisme, domanialité, réglementation, concurrence déloyale… La dernière assemblée générale de l'Union des industries de la manutention dans les ports français (Unim), qui s'est tenue récemment à Biarritz, a été l'occasion de faire la lumière sur les diverses questions auxquelles sont confrontés les manutentionnaires et opérateurs de terminaux dans l'Hexagone.

Investissements déséquilibrés entre Europe et reste du monde

Pour l'administrateur du Forum international des transports (FIT), Olaf Merk, la part des investissements des opérateurs non européens dans les ports de l'UE et celle des opérateurs communautaires dans le reste du monde reste disproportionnée. La présence des dirigeants de la Feport (Féderation européenne des opérateurs portuaires privés), Karl Bonz, son président, et Lamia Kerdjoudj, la secrétaire générale, a permis de donner un tour plus européen et international aux débats.
Pour l'ex-délégué général de l'Unim, Xavier Galbrun, l'assemblée générale qui s'est déroulée à Biarritz, a été l'occasion d'un véritable passage de témoin.
Cédant ses fonctions de délégué général à Jean-Benoît Sangnier, après les avoir occupées pendant vingt-six ans , il a saisi l'opportunité de cette réunion plénière pour présenter son dernier rapport d'activité. Pour celui qui a connu les grandes réformes successives qui ont traversé la profession ainsi que le rapport Bonny, ce quart de siècle n'a pas été un long fleuve tranquille. Il passe le relais tout en restant attaché au principe que la manutention n'est pas un service public.
Mais la décision du Conseil d'État qui a débouté en février 2016 Sea-Invest Bordeaux pour le terminal du Verdon a focalisé une nouvelle fois l'attention des manutentionnaires français. Jean-Benoît Sangnier s'est dit surpris en observant que les adhérents de l'Unim montrent des "positions adultes mais extrêmement mesurées vis-vis de l'autorité suprême".
L'assemblée générale de l'Unim a constitué une nouvelle occasion pour le Comité France maritime d'apparaître une nouvelle fois en public. On aura appris également à Biarritz qu'un nouveau Comité interministériel de la mer (Cimer) se tiendrait en novembre. Pour l'heure, on ne connaît pas encore le port de l'Hegaxone où il se déroulera.

Vincent Calabrèse

Jeudi 19 Octobre 2017



Lu 1171 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy