Marée noire au Brésil : le pétrolier grec "suspect" prêt à fournir les documents requis


Le pétrolier grec "Bouboulina", "principal suspect", selon Rio, de la gigantesque marée noire au large du Brésil, s'est dit prêt jeudi 7 novembre à fournir les documents réclamés par les autorités brésiliennes sur les détails de sa navigation fin juillet au large du Brésil.


Le "Bouboulina" ainsi que le "Maran Apollo", le "Maran Libra", le "Cap Pembroke" et le "Minerva Alexandra" naviguaient pendant cette période au large du Brésil © Cesar T. Neves Marine Traffic
Le "Bouboulina" ainsi que le "Maran Apollo", le "Maran Libra", le "Cap Pembroke" et le "Minerva Alexandra" naviguaient pendant cette période au large du Brésil © Cesar T. Neves Marine Traffic
Selon Delta tankers, propriétaire du "Bouboulina", une lettre des autorités brésiliennes envoyée au ministère grec de la Marine marchande, a réclamé à quatre sociétés maritimes grecques, dont Delta Tankers, de fournir des documents pour contribuer aux recherches effectuées à Rio sur cette énorme marée noire.
Les autres sociétés grecques concernées, propriétaires également des pétroliers qui naviguaient pendant cette période au large du Brésil, sont la Marani - gérante des pétroliers "Maran Apollo" et "Maran Libra" -, l'Euromav - propriétaire du "Cap Pembroke" - et la Minerva - propriétaire du "Minerva Alexandra".
Ces sociétés figurent dans un extrait de la lettre en anglais des autorités brésiliennes adressée au ministère grec et publié par Delta Tankers.
La date butoir pour envoyer les documents au ministère grec avant que celui-ci les renvoie à Rio est le 13 novembre, selon une source proche du dossier.

"Le pétrole a commencé à apparaître sur les côtes brésiliennes le 30 août"

Alors que l'origine de la pollution aux hydrocarbures, qui se serait produite fin juillet et a souillé plus de 2000 km de côtes du Nord-Est du pays restait mystérieuse depuis des semaines, les autorités brésiliennes ont affirmé le 1er novembre avoir identifié grâce à des données satellitaires le "Bouboulina" comme "principal suspect" de cette pollution.
Mais Delta Tankers a nié "toute responsabilité" dans cette catastrophe environnementale.
Il a estimé qu'il n'y avait de "preuve" de fuite sur le pétrolier, qui avait appareillé le 19 juillet du Venezuela avant d'arriver "directement" à sa destination, le port malaisien de Melaka, le 4 septembre.
Une enquête "complète" effectuée par Delta tankers "du matériel provenant des caméras et des données d'enregistrements" montre qu'il n'y a "aucune preuve de fuite, de transfert de navire à navire (STS), de déversement, de perte (de la cargaison) ou de retard du 'Bouboulina'", a indiqué samedi 2 novembre Delta Tankers.
C'est le 30 août que le pétrole a commencé à apparaître sur les côtes brésiliennes, progressant ensuite vers le sud, jusque dans l'État de Bahia.
Les autorités brésiliennes, en examinant les images satellitaires, ont identifié le 29 juillet l'origine du déversement de pétrole, à plus de 700 km des côtes de l'État nordestin de Paraiba. Malgré des recherches, Rio ignore toujours si l'origine de cette marée noire "à caractère inédit" est accidentelle ou criminelle.

AFP

Vendredi 8 Novembre 2019



Lu 417 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide























Petites annonces



Les partenaires de l'Antenne



 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Riccobono - 115, chemin des Valettes - 83490 Le Muy