Maritime Day : Les chargeurs broient du noir


La résilience des ports français pendant le Covid-19 n’éclipse pas les grèves de décembre et janvier. Le premier baromètre consacré à la perception des chargeurs sur l’offre maritime conteneurisée et portuaire en témoigne. Dunkerque y est plébiscité. Les coûts, les transit-times et la qualité de service sont au cœur des attentes. Les questions environnementales sont jugées secondaires.


Dunkerque tire son épingle du jeu  © Jean-Louis Burnod GPMD
Dunkerque tire son épingle du jeu © Jean-Louis Burnod GPMD
Le premier baromètre consacré à la perception des chargeurs de l’offre maritime conteneurisée et les ports a été présenté le 25 juin, lors du Maritime Day du Digital SITL. Réalisé par Eurogroup Consulting avec l’AUTF, il compare des informations recueillies auprès d’une cinquantaine d’industriels et de distributeurs, dont 88 % ont leur direction achats transport en France. Ces professionnels ont été consultés à deux reprises : de janvier à février 2020, au lendemain du conflit social lié au projet de réforme des retraites, puis en juin à la sortie du confinement. "Le moment de ces consultations a pu influencer les réponses", reconnaît Jean-Michel Garcia, délégué aux transports internationaux à l’AUTF.
CMA CGM, Maersk Line et MSC sont les armements les plus utilisés par le panel. Trois critères principaux guident leurs achats : taux de fret (et leur stabilité), capacités de chargement et transit-time. Dans ces domaines, des améliorations sont attendues comme dans le suivi et la traçabilité des flux ainsi que la disponibilité des conteneurs. Les chargeurs sondés reconnaissent que les compagnies ont accompli des progrès en matière de stabilité financière et de développement durable. Néanmoins, l’écologie ne figure pas dans leurs critères d’achat.

Dunkerque et Anvers plébiscités

Anvers est le port le plus utilisé par le panel. Viennent ensuite Haropa, Marseille-Fos, Rotterdam et Dunkerque. 68 % des sondés utilisent plus de trois ports et 93 % au moins un port français. Par ordre d’importance, l’offre de services maritimes, les coûts et la fluidité des opérations guident leur choix portuaire. Sur cette base, 67 % du panel est satisfait des places françaises. C'est Dunkerque qui obtient le meilleur taux de satisfaction, alors que sa connectivité maritime, présentée comme premier critère de sélection, est plus faible que celle d’Haropa ou de Marseille-Fos.
La fluidité et la fiabilité des opérations ont donc pesé sur les réponses. La moitié du panel estime en effet que la qualité de service se dégrade dans les ports français, sur l’axe Seine et à Marseille-Fos, notamment. Elle se serait améliorée à Dunkerque en revanche. Les axes de progrès cités se concentrent sur "la fluidité du passage des marchandises, l’accueil des navires, le traitement du fret et la transparence des coûts". Les critères liés au développement durable sont jugés comme moins prioritaires.

Report modal si compétitif

En matière de pré et post-acheminements, 63 % du panel privilégie la route devant le combiné avec maillon ferroviaire ou fluvial (29 %) puis la voie d’eau (6 %). Les chargeurs sondés expriment à 44 % un intérêt pour le report modal : 26 % en faveur du rail, 18 % pour le fluvial. Les critères de choix cités pour les pré et post-acheminements portuaires sont "le coût, le transit-time et la disponibilité des infrastructures".

L’effet Covid-19
Plus de 90 % des chargeurs sondés déclarent que le Covid-19 a affecté leurs transports maritimes. 77 % estiment que la qualité de service des armements s’est dégradée lors du confinement. Cette baisse de qualité a été ressentie aussi dans les ports pour 62 % du panel et dans les pré et post-acheminements pour 64 %.
Face à cette situation, 23 % des sondés ont utilisé d’autres armateurs, 38 % d’autres ports et 33 % ont changé de transporteur et/ou de mode pour les pré et post-acheminements. Le baromètre indique enfin que 27 % des chargeurs envisagent une stratégie post-Covid qui inclue le changement de compagnie, de port ou de pré et post-acheminement.
Qu’un commissionnaire intervienne (73 % du panel sondé) ou non, la majorité des chargeurs déclare en effet pouvoir choisir ou prescrire l’armement et le port. Pour les pré et post-acheminements, le choix du transporteur et du mode est davantage confié aux commissionnaires.

Érick Demangeon

Mardi 30 Juin 2020



Lu 1111 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide



























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Riccobono - 115, chemin des Valettes - 83490 Le Muy