Marseille-Fos : 2020, "annus horribilis" mais cap maintenu sur les investissements


Avec la crise sanitaire, le Grand Port maritime de Marseille (GPMM) a traversé une année 2020 particulièrement morose marquée par une baisse de trafic de plus de 12 %. Mais sa politique d'investissements n'est pas remise en cause pour autant.


© Eurofos
© Eurofos
À 69 millions de tonnes, le Grand Port maritime de Marseille (GPMM) a clôturé l'année 2020 sur une baisse de trafic global de 12,7 %. Un recul illustrant l'impact des mouvements sociaux provenant du projet de réforme des retraites du début de l'année et surtout de la crise sanitaire.

"Marseille-Fos n'a pas à rougir de ces résultats par rapport à d'autres ports"


Élisabeth Ayrault, la présidente du Conseil de surveillance par intérim suite au récent décès de Jean-Marc Forneri, a qualifié 2020 d'"annus horribilis". Elle estime toutefois que le port phocéen "n'a pas à rougir de ces résultats par rapport à d'autres ports" et que sa politique d'investissements n'est pas remise en cause.

"Le GPMM a fait face à la crise et a prouvé sa résilience"

Le président du directoire du GPMM Hervé Martel a estimé pour sa part qu'avec 69 millions de tonnes, 8.500 escales et 50 millions d'euros d'investissements, le port de Marseille-Fos "a su faire face à la crise, prouvé sa résilience et sa capacité à assurer ses prestations". Les marchandises diverses, à 18,3 millions de tonnes, ont connu un recul annuel de 11 %. Le conteneur a enregistré une baisse de 10 % malgré le maintien des volumes avec la Chine (+ 1 %) et la Turquie (+ 6 %). En revanche, les États-Unis ont chuté de 19 % et l'Algérie de 25 %, détaille Chantal Helmann, membre du directoire.
Du côté des remorques, le trafic a baissé de 11 %. Dans cette filière, la Corse a enregistré une perte de 8 % tandis que l'Algérie a plongé de 19 %. Le trafic voitures est resté à l'équilibre grâce à de nouveaux trafics générés par le constructeur sud-coréen Hyundai et aux volumes issus de l'usine Renault à Kenitra. 

Les vracs liquides ont reculé de 11 %, à 47 Mt. Selon Chantal Helmann, le pétrole a connu une diminution de 16 % par rapport à 2019, pendant que le gaz naturel liquéfié (GNL) a gagné 6 %. Les vracs chimiques sont restés en baisse de 2 %, malgré la bonne tenue des exports.
Pour ce qui concerne les vracs agroalimentaires, elle souligne le bond de 87 % des exports d'huile de tournesol qui leur a permis de terminer l'année sur une hausse de 9 %.

Les vracs solides, à 9,9 Mt, ont perdu 22 % par rapport à 2019. La membre du directoire de l'établissement portuaire explique cette tendance par le cumul de la chute des tonnages dans le secteur de la sidérurgie, avec l'arrêt d'un haut fourneau d'Arcelor Mittal, la diminution des volumes sur le marché mondial de l'acier et le recul d'activité chez Carfos. Des phénomènes auxquels elle ajoute la mise en liquidation judiciaire d'Alteo. Une société pour laquelle le tribunal de commerce de Marseille a validé la reprise par le groupe guinéen UMS.

Une chute de 76 % du trafic passagers

Enfin, dans le secteur du passager, le GPMM a connu une chute de 76 % de son activité, avec 742.000 voyageurs. Une tendance due à la diminution dans le domaine de la ligne régulière, soit de 89 % sur l'Algérie, de 55 % sur la Tunisie et de 28 % sur la Corse et une activité croisière à l'arrêt. Chantal Helmann souligne que l'Algérie n'a toujours pas rouvert ses frontières mais elle mentionne l'ouverture en fin d'année de la ligne fret et passagers sur Tanger par La Méridionale, qui a comptabilisé "1.526 passagers en décembre".

Quant à la réparation navale, elle a subi "l'effet domino de la crise", avec une chute d'activité de 41 %. À 145 millions d'euros, le chiffre d'affaires du GPMM a reculé de 13 % en 2020. Cette perte de 20 millions d'euros dans ses caisses constitue, selon Chantal Helmann, "la première baisse depuis 2013".

51 millions d'euros d'investissements

En matière d'investissements, Hervé Martel estime que 2020 aura été "une année dynamique avec un total de 51 millions d'euros", au lieu des 57 M EUR annoncés en juillet dernier. "Nous maintenons le cap pour les investissements", souligne-t-il.
Il confirme le projet de construction d'une nouvelle gare maritime Maghreb qui devrait être opérationnelle en 2022. Selon lui, le GPMM poursuit ses travaux de connexion électrique à quai avec la création d'un quatrième poste cette année.

Le directeur général du GPMM indique que l'aménagement du bassin Mirabeau pour Monaco Marine est achevé ainsi que les travaux de la "rotule" à Fos. Une extension permettant d'ajouter un poste à quai supplémentaire de 250 mètres sur 17 mètres de tirant d'eau et d'accueillir les plus grands porte-conteneurs. Il évoque également la création du pôle transport combiné dans les bassins Est pour se préparer à la fermeture de la gare du Canet, la création d'une zone portuaire n°2 à Fos ainsi que le projet d'une zone ferroviaire dédiée pour 2025.

Nouvelles implantations industrielles

Au titre des événements marquants de 2020, le président du directoire du GPMM mentionne notamment l'opération de transbordement de GNL ayant eu lieu au printemps. Il se félicite que les navires propulsés au gaz naturel liquéfié puissent venir effectuer leurs opérations de soutage dans les bassins du port phocéen.
Sur le plan logistique, il ajoute que depuis la signature du dernier contrat, "la zone Distriport de Fos est désormais pleine" et précise qu'un contrat a été signé avec le groupe Adeo pour la création d'entrepôts d'une superficie de 90.000 m2 sur la zone de la Feuillane. S'agissant des implantations industrielles dans l'enceinte portuaire (Piicto), il évoque l'implantation d'une usine de plaques de plâtre par BMG et les avancées du projet du chinois Quechen.

Hervé Martel n'oublie pas de mentionner que le GPMM n'augmente pas ses tarifs pour 2021. Interrogé sur l'avenir, il estime avoir du mal à se prononcer sans visibilité. Quant à Élisabeth Ayrault, elle indique que "2022 sera sans doute l'année où l'impact de la crise sera le plus fort".

Vincent Calabrèse

Lundi 25 Janvier 2021



Lu 1602 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide

























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal