Marseille-Fos : l’offre énergétique du port verdit


La transition environnementale à Marseille-Fos passe par la fourniture d’énergies "vertes" et compétitives à ses clients. L’accès au gaz naturel liquéfié et à l’électricité à quai se développe sur le port provençal et la révolution vers l’hydrogène décarboné s’y prépare.


© Franck André
© Franck André
La lutte contre la pollution atmosphérique est un enjeu stratégique pour les ports. Dans le bassin méditerranéen et en France, Marseille-Fos est à la pointe pour réduire ses émissions grâce à la diversification de son offre énergétique. En témoigne l’augmentation du nombre de soutages en gaz naturel liquéfié (GNL) opérés sur le port. "40 y ont été réalisés en 2019 et 75 sont prévus cette année", précise le délégué général du Grand Port maritime de Marseille-Fos (GPMM) Stéphane Reiche.
Pour répondre à une demande en croissance, Marseille-Fos adapte ses outils et méthodes d’avitaillement en GNL depuis les terminaux méthaniers de Fos-sur-Mer. "En 2021, les paquebots et les porte-conteneurs propulsés grâce au GNL, notamment les derniers-nés de CMA CGM, bénéficieront d’un service d’avitaillement ship-to-ship", annonce Stéphane Reiche.

Montée en puissance de l’offre électrique à quai

Le port phocéen se distingue aussi par son offre électrique pour les navires à quai. "Nous sommes leaders en France et en Méditerranée dans ce domaine. Depuis janvier 2017, les navires de La Méridionale qui desservent la Corse disposent de branchements à quai. L’extension de ce service est en cours pour ceux de Corsica Linea", rappelle Stéphane Reiche. Le GPMM exploite aujourd’hui six quais électrifiés pour les ferries desservant la Corse. "Ces installations diminuent de 10 à 15 % les émissions de gaz à effet de serre des navires à quai dans les bassins de Marseille", estime le délégué général du port.

"Pour les besoins des branchements à quai, la puissance électrique du port sera multipliée par cinq d’ici 2025"


Un début puisque les quais du Cap Janet –  dédiés aux services réguliers avec la Tunisie et l’Algérie –seront équipés en 2022. Cette offre électrique sera disponible dès l’an prochain pour les escales de croisière. "À terme, 80 % des paquebots non GNL auront accès à un branchement électrique à quai", promet Stéphane Reiche.
L’énergie utilisée pour alimenter ces navires "branchés" est fournie actuellement par Enedis sous certificats d’origine renouvelable. Le port projette "d’injecter l’électricité produite à partir de toitures photovoltaïques en cours d’aménagement sur son domaine". Pour les besoins des branchements à quai, la puissance électrique garantie annuelle du GPMM sera multipliée par cinq d’ici 2025, passant de 10 à 50 MWh.

Devenir un hub "hydrogène"

La mise en œuvre de la stratégie nationale pour le développement de l’hydrogène décarboné, présentée le 8 septembre dernier, prévoit 7 milliards d’euros d’investissement d’ici 2030, dont 2 milliards issus du plan France Relance. Celui-ci encourage la création d’écosystèmes "recherche-production-consommation" autour de l’hydrogène décarboné.
C’est dans cette perspective que le GPMM et les acteurs industrialo-portuaires ambitionnent de devenir un hub national dédié à cette énergie. Marseille-Fos a tous les atouts, selon Stéphane Reiche, : "des capacités d'import-export, de stockage et de distribution par pipeline ; des besoins énergétiques locaux importants dus à la présence d'industries ; des services logistiques et de transport multimodal ainsi que des capacités de production et d’innovation".

Érick Demangeon

Mardi 3 Novembre 2020



Lu 5 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide

























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal