Marseille-Fos : la diversification compense le recul du pétrole brut


Malgré un recul des hydrocarbures, le port de Marseille-Fos est parvenu à stabiliser en 2017 son trafic global par rapport à 2016, avec un nouveau record absolu pour le conteneur. Une preuve que "la stratégie de diversification" adoptée par l'établissement portuaire phocéen est payante.


Le port de Marseille-Fos a atteint un nouveau record dans le trafic de conteneurs, avec près de 1,4 million d'EVP © GPMM
Le port de Marseille-Fos a atteint un nouveau record dans le trafic de conteneurs, avec près de 1,4 million d'EVP © GPMM
Le Grand Port maritime de Marseille (GPMM) a achevé l’année 2017 sur un trafic de 81 millions de tonnes (Mt). Un volume en stabilité à 2016 malgré la perte de 2,7 Mt dans la filière hydrocarbures due à l’arrêt de la raffinerie Total de La Mède. Mais celle-ci a été compensée par la progression des autres filières. Pour Jean-Marc Forneri, le président du conseil de surveillance du GPMM, comme pour Christine Cabau-Woehrel, la présidente du directoire, "2017 a constitué une très belle année, car c’était l’année de vérité. La stratégie de diversification s’est avérée gagnante".
À l’exception des hydrocarbures, qui ont baissé de 5 %, à 46,5 Mt, toutes les filières ont enregistré une progression de 8 %. À 22,7 Mt, la chute de 14 % du trafic de brut n'a pas été compensée par le GNL qui est resté en baisse de 6 % (5,1 Mt) dont le GPMM attend toujours la reprise. L'établissement table en outre sur l'ouverture d'une unité de biocarburants au second semestre 2018.

Les diverses en forte croissance

Les marchandises diverses, dont le total s’est élevé à 20,4 Mt (+11 %), font partie des nombreuses filières qui ont servi à compenser cette perte de tonnage. Tous les indicateurs se sont trouvés à la hausse.
Pour la sixième année d'affilée, le conteneur a ainsi poursuivi sa croissance. Il a augmenté de 10 % pour frôler 1,4 million d’EVP. Un pourcentage qualifié de "spectaculaire", pour la présidente du directoire du GPMM, au regard de la moyenne de 5 % relevée ailleurs en Europe. Elle mentionne la création d'un service supplémentaire sur les États-Unis dans le cadre de la reconfiguration des alliances mondiales.

"Hausse spectaculaire du conteneur au regard de la moyenne européenne"


Avec 202.000 remorques, le trafic roulier a progressé de 11 %. Christine Cabau-Woehrel attribue cette hausse au "dynamisme corse". Quant au trafic de véhicules neufs, il a bondi de 18 %, à 198.800 unités. Enfin, le conventionnel, à 2,7 Mt, a crû de 19 %.
Le port note également une progression de 5 % dans les vracs solides qui ont traversé globalement "une année maussade dans les autres ports européens". La directrice du GPMM attribue "cette année dynamique à la progression des matières pour l'usine ArcelorMittal" et le dynamisme dans d'autres vracs tels que le clinker, le coke de houille ou encore les granulats. Elle relève que "l'agroalimentaire a traîné en 2017 les séquelles de la mauvaise année des céréales en France".

Baisse de la croisière : " un palier temporaire"

Quant au trafic passagers, à 2,7 millions de voyageurs, cette filière est parvenue à connaître un recul de 1 % seulement malgré le tassement du monde de la croisière. Le secteur de la ligne régulière sur la Corse (+ 8 % avec Corsica Linea) et l'Algérie (+ 11 %) a compensé la perte de 7 % du nombre de croisiéristes. Cette baisse est due, selon le GPMM, à la cessation d'activité de Croisières de France et au repositionnement en Europe du Nord et en Asie de certains paquebots opérés par les compagnies américaines.
Christine Cabau-Woehrel estime que "la contraction enregistrée en 2017 est un palier temporaire. Nous attendons 530 escales en 2018 (contre 430 l'an dernier) avec près de 1,75 million de passagers". Un redémarrage qu'elle attribue à de nouveaux armateurs et aux compagnies existantes (les actionnaires du terminal marseillais Costa et MSC, NDLR).

Nouveaux développements logistiques

Au plan logistique, la patronne du port phocéen indique qu'il a développé et commercialisé 55 hectares en 2017. Le GPMM a signé en 2017 avec Wlife, Virtuo, Mediaco Vrac sur Distriport et avec Idec Life pour La Feuillane. Elle annonce pour l'année en cours la mise en service par XPO Logistics d'un entrepôt de 45.000 m2 pour les volumes de l'enseigne ÉlectroDépôt, la commercialisation sur La Feuillane de 50 ha, un AMI sur 11 ha pour un trafic de véhicules au nord de la darse 3. Et d'ajouter le lancement de l'opération ZSP2 et le contrat signé avec le chinois Quechen pour une surface de 12 ha.
En matière de réparation navale, 2017 s'est achevée sur une progression de 8 % de l'activité, avec 2.231 jours d'occupation des formes et 98 navires. Sept paquebots ont déjà été opérés dans la forme 10 remise en service en octobre 2017 après dix-sept ans d'inactivité. "Nous avons lancé un appel à projets des postes à flot 112 et 114 qui seront opérationnels en 2018", a souligné la présidente du directoire du GPMM.
Au plan des pré et post-acheminements, le port phocéen a traité pour la première fois l'an dernier 140.000 EVP. Une hausse de 26 % pour Fos qui constitue un record. En revanche, le fluvial a connu un recul de 5 % à 79.000 EVP en raison de difficultés rencontrées. La directrice générale a promis que des mesures seraient prises en 2018 pour trouver des solutions.
Christine Cabau-Woehrel, au titre de présidente de Medlinks, indique que l'ensemble fluvio-portuaire a représenté en 2017 un trafic global de 103 Mt.

Vincent Calabrèse

Mercredi 24 Janvier 2018



Lu 1249 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy