Marseille-Fos : les grands vracs freinent la croissance, les conteneurs poursuivent leur chemin


Le Grand Port maritime de Marseille estime avoir connu en 2019 une bonne année, malgré un recul de 2 % dans le contexte de la croissance atone du pétrole et du charbon et des mouvements sociaux de fin d'année. Le conteneur, en revanche, a poursuivi sa croissance.


Le trafic de voitures neuves va connaître à Marseille-Fos de nouveaux développements © Franck André
Le trafic de voitures neuves va connaître à Marseille-Fos de nouveaux développements © Franck André
Le port de Marseille-Fos a achevé l'année 2019 sur un volume de trafic de 79 millions de tonnes, en baisse de 2 %. Un recul imposé par les grands vracs solides qui ont plongé de 15 %, à 12,7 Mt. Selon le Grand Port maritime de Marseille-Fos (GPMM), cette filière s'est trouvée notamment mise à mal par les imports de charbon et de bois destinés à la centrale de Meyreuil, près de Marseille.
Autres unités de production dont la baisse d'activité a engendré une baisse des volumes portuaires, Alteo, dans la commune limitrophe de Gardanne, et ArcelorMittal à Fos-sur-Mer. En revanche, les petits vracs ont progressé de 3 % grâce aux chargements de granulats (334.000 t) pour le chantier de comblement de l'anse de Monaco.

"Une hausse portée par le transbordement pour le conteneur"


Le segment des marchandises diverses a conservé, selon la direction du GPM, "une bonne dynamique, malgré une activité de fin d'année freinée par les mouvements sociaux". Dans cette filière, "l'activité conteneurisée a affiché une hausse de 51.900 EVP, portée par le transbordement", analyse l'établissement portuaire. Elle affiche ainsi 1,459 M EVP, en hausse de 3,7 %.
La port mentionne des augmentations significatives de trafic à destination de l'Espagne, de Singapour et une montée en puissance des conteneurs en provenance des États-Unis. "Les échanges avec la Chine se renforcent, la hausse des imports compensant la contraction sur les exports", détaille le GPMM. Phénomène inhabituel pour les portuaires marseillais, la croissance du conteneur est aussi bien présente dans les bassins de Marseille qu'à Fos.
Quant au roulier, "il a réduit son retard, note l'administration portuaire, focalisé sur les exportations à destination du Maghreb, et plus particulièrement sur la Tunisie".

Disparités dans les vracs liquides

Quant au conventionnel, fortement lié à l'activité d'ArcelorMittal, il a présenté en 2019 un bon résultat avec des exports de demi-produits sidérurgiques en augmentation de 7 %. Dans sa globalité, l'activité présente ainsi une avance de 4 % au terme de l'année.
La filière des hydrocarbures a terminé l'année 2019 sur "un bilan atone", juge la direction du port phocéen. En cumul, les imports de pétrole brut ont affiché l'équilibre. Et ce malgré le blocage de la raffinerie de Feyzin entre octobre et novembre 2019 et la faible activité du mois décembre.
Le GNL, après une forte demande en octobre et novembre, a atteint en cumul une croissance de 5 %, pour un volume global de près de 6 Mt. Parmi les hydrocarbures, seuls les raffinés affichent un bilan dans le rouge du fait d'une baisse des exports de fuel lourd et de naphta, explique le GPMM. Au total, 41,8 Mt d'hydrocarbures ont transité par les bassins de Fos.
Les vracs chimiques et alimentaires ont affiché une tendance haussière (11 %) au fil des mois achevant l'année avec un supplément de trafic de 386.000 t. En hausse de 22 %, les biocarburants ont contribué à ce bon résultat, représentant un volume en plus de 235.000 t.

Véhicules neufs, une filière prometteuse

En 2019, les véhicules neufs ont affiché des résultats positifs, portés par la hausse de 23 % enregistrée au second semestre. Selon l'établissement portuaire, cette progression est due à "la reprise des flux vers la Turquie et au démarrage d'un nouveau flux import de véhicules neufs précédemment traité à Sète". En darse 3, Gefco et TEA ont étendu leurs espaces d’exploitation.
Pour la direction du port, la filière est prometteuse puisque de nouveaux trafics sont annoncés. Et de citer Hyundai, qui a choisi TEA Fos comme point d’entrée de ses flux français pour les cinq prochaines années (+ 30.000 VL/an) et PSA qui renforce sa relation avec Gefco Marseille, en important via Fos ses nouveaux modèles fabriqués au Maroc à Kénitra (+ 28.000 VL/an).

Un seuil symbolique de 3 millions pour le passager

Le passager a atteint le chiffre de 3 millions en 2019. Selon le GPMM, ce "seuil symbolique" s'articule autour de 1,85 million de croisiéristes et 1,25 million de passagers issus du trafic ferries. "Le marché de la croisière est très dynamique avec une croissance de 8 %. Même si le secteur est en perte de vitesse sur la toute fin d'année avec l'annulation de plusieurs escales due aux mouvements sociaux", analyse le Grand Port maritime. Ce dernier explique que les passagers en transit, qui représentent trois quarts des croisiéristes, tirent les résultats vers le haut (+ 10 %).
Le secteur des lignes régulières est à l'équilibre, selon la direction du port phocéen. Les destinations Maghreb (+ 7 %) ont compensé le recul de 5 % sur le trafic corse, a-t-elle indiqué.
Au total, le Grand Port maritime a enregistré l'an dernier un total de 9.917 escales de navires, soit 6.275 dans les bassins Ouest et 3.642 dans les bassins Est.
Enfin, dans la réparation navale, 2019 a été la première année d'activité pleine de la forme 10, souligne le port phocéen. Le constat que les armateurs Costa, MSC, Aïda et Regent Cruises y ont eu recours font dire à l'administration portuaire qu'elle s'est révélée "bien adaptée aux demandes". Pour 2020, trois commandes ont déjà été enregistrées, souligne-t-elle. Palumbo Shipyard a été désigné lauréat de l'appel à manifestation d'intérêt en vue de l’exploitation des formes 3, 4, 5 et 6. De son côté, Sud Moteurs/Sud Marine Shipyard a remporté l'exploitation des quais d’armements (QMD 1 & 2) et celle de la forme 2, indique le GPMM. Au total, 119 navires ont été opérés à sec (+ 16 %) et 149 navires ont opérés à flot (+ 12 %) en 2019.

Vincent Calabrèse

Lundi 24 Février 2020



Lu 941 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide

























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal