Marseille-Fos : les opérateurs fluviaux à contre-courant


Paradoxe. Malgré la montée en puissance des trafics conteneurisés à Fos, le trafic fluvial perd du terrain. En 2017 et pour la deuxième année consécutive, il marque un recul.


© Franck André
© Franck André
Avec seulement 83.500 EVP pré ou post-acheminés sur le Rhône (6,7 %) à fin septembre, le fluvial devient marginal. "La situation devient très préoccupante. Nous avons des capacités très importantes or nous risquons d’arrêter", prévient Alain Maliverney. Exaspéré par la situation, le directeur région Rhône de Logirhône, qui exploite trois départs par semaine depuis Fos vers Lyon et Valence, est décidé à sortir de sa réserve. Les pratiques des opérateurs de manutention agacent aussi bien les opérateurs fluviaux que ferroviaires dont les mesures continuent à favoriser le tout route. Ainsi, à compter du 1er janvier 2018, Seayard facturera 12 euros supplémentaires pour chaque conteneur posé sur des wagons. Si les opérateurs fluviaux et ferroviaires redoutent la suppression de l’aide à la pince, ils dénoncent également les pratiques locales des opérateurs de terminaux.

Un service dégradé

"À Fos, le fluvial paie un surcoût de manutention de 45 euros par conteneur. Chaque fois que nous chargeons un conteneur sur une barge nous sommes taxés. De plus, faute de place à quai, les opérations de manutention ne peuvent se faire", déplore Alain Maliverney. Les escales perdant en régularité, les chargeurs enregistrent une désaffection vis-à-vis des navettes fluviales au service dégradé. De plus, l’aménagement de la rotule entre les terminaux de Seayard et Eurofos, qui éviterait aux barges de déhaler, tarde à venir.

"Nous avons des capacités très importantes or nous risquons d’arrêter"


Seule incitation concrète au report modal mise en place par le port, la procédure MedlinkSafe concernant les marchandises dangereuses conteneurisées "autorisant un jour supplémentaire de stationnement à quai si le chargeur a signé une convention avec Medlink", précise  l’Union maritime et fluviale de Marseille-Fos.
À fin septembre 2017, la route demeure ultra dominante pour le transport de conteneurs maritimes concentrant à elle seule 1.045.000 EVP, soit 83,6 %. Le rail marque une légère progression, représentant 9,75 % des conteneurs transportés (120.000 EVP) et il se pourrait qu’il continue sur sa lancée l’année prochaine. L’inscription de l’axe Marseille-Lyon au corridor ferroviaire européen mer du Nord-Méditerranée en 2016 promet de nouveaux développements sur la Suisse dans les prochains mois. L’augmentation de l’offre ferroviaire constitue un élément-clé. À noter également le démarrage en septembre 2018 d’une navette ferroviaire entre l’usine Perrier de Vergèze et le port de Fos.

Nathalie Bureau du Colombier

Mercredi 29 Novembre 2017



Lu 1301 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy