Marseille-Fos récompense les armateurs les plus vertueux


Christine Cabau-Woehrel, directrice du port de Marseille-Fos, avait convié, le 27 juin, une dizaine d’armateurs au siège de l’établissement pour leur remettre un trophée récompensant leurs efforts afin de réduire la pollution atmosphérique des navires. Un trophée assorti d’une ristourne sur les droits de port navire.


Christine Cabau-Woehrel, directrice du port de Marseille-Fos, a récompensé, le 27 juin 2018, les armateurs les plus vertueux en 2017 © Nathalie Bureau du Colombier
Christine Cabau-Woehrel, directrice du port de Marseille-Fos, a récompensé, le 27 juin 2018, les armateurs les plus vertueux en 2017 © Nathalie Bureau du Colombier
Costa Croisière, MSC Cruises et MSC, CMA CGM, Cosco, Evergreen, Hapag-Lloyd, "K" Line, OOCL et Yang Ming se sont vus remettre des mains de la directrice du port de Marseille-Fos un trophée récompensant leur performance environnementale.
À compter du déploiement de l’Index environnemental des navires (ESI) dans les deux bassins, en juillet 2017, 109 escales ont affiché un score ESI égal ou supérieur à 35, curseur choisi par le GPMM.
Un mécanisme incitatif, comme le rappelle Christine Cabau-Woehrel : "Chacun a eu la volonté d’aller plus loin que la réglementation. Ce trophée récompense votre engagement dans le développement durable. Une cinquantaine de ports et plus d’un quart des navires dans le monde partagent cette démarche initiée par le World Climate Initiative".

Marseille, dans le sillage du Havre, de Brême, de Hambourg, d’Anvers, d'Amsterdam et de Rotterdam, a adopté l’an passé l'ESI. Pour récompenser les armateurs les plus vertueux, le port consent une réduction symbolique sur les droits de port. "Nous voulons encourager nos clients à limiter leur impact environnemental afin de préserver les populations riveraines et les salariés qui travaillent sur le port. Il y a une réelle prise de conscience des armateurs. Ces actions constituent une opportunité pour améliorer la cohabitation entre le port et la ville", ajoute Christine Cabau-Woehrel, soucieuse d’améliorer l’acceptabilité de l’activité portuaire.

Les ferries dans le barème en 2019

Dans le périmètre de l’ESI fixé par le GPMM figurent seulement les paquebots et les porte-conteneurs, le port s’étant engagé à inclure les ferries dans le barème en 2019. À ce jour à Marseille, seule La Méridionale a mis en place un dispositif de réduction de la pollution de l’air en introduisant le courant de quai en 2017 (Cenaq). Sa concurrente, Corsica Linea, pourrait très rapidement lui emboîter le pas tandis que des discussions sont en cours entre le port et la Cotunav. 

"Une opportunité pour améliorer la cohabitation entre le port et la ville"


L'indice ESI exprime la performance environnementale des navires pour certains polluants atmosphériques : NOx, SOx et CO2. Le système ESI étant déclaratif et semestriel, 10 % des navires sont soumis à un contrôle aléatoire exercé par les officiers de port. Plusieurs systèmes permettent aux navires de réduire leurs rejets dans l’atmosphère. Outre le courant de quai lors des escales, le système de lavage des fumées (scrubbers) commence à se généraliser en dépit de son coût. "Nous examinons la motorisation, les types de carburant et d’équipements à bord tels que les scrubbers, les catalyseurs de Nox", détaille Magali Devèze, chargée de l’aménagement et du développement durable au port de Marseille-Fos.  
Le port accompagne les armateurs qui envisagent de faire construire des navires au GNL en se positionnant sur l’avitaillement par camion au démarrage avant d’envisager le déploiement d’un souteur.


Nathalie Bureau du Colombier

Jeudi 5 Juillet 2018



Lu 1384 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy