Marseille-Lyon : un avenir en commun


C’est sous le thème fédérateur de "Marseille-Lyon : un avenir en commun" qu’a été placée la réunion d’information et de communication que viennent d’organiser à Lyon l’association Via Marseille Fos et ses nombreux partenaires.


Hervé Balladur (président de Via Marseille Fos), Christine Cabau-Woehrel (présidente du Directoire du GPMM), Renaud Muselier (premier vice-président de la Région Paca), Élisabeth Lamure (sénatrice du Rhône) et Noël Comte (président de Medlink Ports) © GPMM
Hervé Balladur (président de Via Marseille Fos), Christine Cabau-Woehrel (présidente du Directoire du GPMM), Renaud Muselier (premier vice-président de la Région Paca), Élisabeth Lamure (sénatrice du Rhône) et Noël Comte (président de Medlink Ports) © GPMM
"Aujourd’hui, Marseille-Fos enregistre une croissance plus forte que la moyenne de croissance des autres ports européens. Ce port regagne des parts de marché et cette reconquête est accompagnée par nos clients satisfaits du travail réalisé", a indiqué Christine Cabau-Woehrel, présidente du Directoire du GPMM. Il est vrai que, si la confiance arrive au pas, elle repart au galop et les troubles passés laissent encore des traces. Ainsi, lorsque Christophe Delsart, de Staubli et également président des chargeurs de Savoie, a fait un petit sondage auprès des entrepreneurs à propos de l’image du port phocéen, il a enregistré encore des mouvements de suspicion de certains quand, pour d’autres, le travail accompli correctement a permis un retour vers le sud. Pour Staubli par exemple, le "transport est un élément indissociable de la production".

"Se placer dans une logique de système portuaire"


Pour Violaine Lafond, du groupe international Bayer, spécialiste des sciences de la vie pour la santé et l’agriculture, Medlink Ports réalise un véritable travail de "facilitateur qui œuvre pour le report modal" avec, récemment, le lancement de Medlink Safe, un produit intéressant Bayer qui traite des produits réglementés. Justement à propos de report modal, Violaine Lafond lance, en guise de conclusion, un franc "nous voulons plus de barges, à l’import et à l’export !"
Medlink Ports, que préside Noël Comte, a aussi été sur la sellette avec l’intervention d’Élisabeth Lamure, sénateur du Rhône, à propos du rapport qu’elle a rédigé avec François-Michel Lambert sur l’attractivité des ports. Reconnaissant son ignorance du fait maritime, elle avoue avoir beaucoup appris et compris l’importance des ports. Pour elle, ce constat concerne d’ailleurs "l’ensemble de nos concitoyens et beaucoup d’élus hormis ceux directement impliqués dans le développement d’un port". Il y a donc beaucoup de pédagogie à faire. Élisabeth Lamure préconise une trentaine de "recommandations réglementaires relevant davantage du pouvoir local que législatif et plus aisées à mettre en œuvre".
Parmi ces recommandations, on retiendra un souhait de travail plus collectif et une vraie complémentarité entre ports du Sud, la nomination d’un délégué interministériel pour l’axe Rhône-Saône-Méditerranée qui s’appuierait largement sur Medlink Ports, la réalisation d’un répertoire des zones logistiques "comme un Scot économique pour arriver à mobiliser du foncier le long du Rhône", la définition de stratégies d’aménagements d’avenir avec, dans ce chapitre, la Zip de Salaise-Sablons pour l’accueil d’entreprises et comme relais, à terme, du port de Lyon pour certains services… "Medlink Ports a fait ses preuves mais il faudrait étendre ses compétences à tous les modes de transport de son périmètre", a conclu Élisabeth Lamure. "Nous sommes dans une logique d’axe, nos territoires ont tout pour travailler ensemble. Le port est comme une courroie de transmission de tout un système portuaire. Nous sommes dans une logique de coopération maritime. Nous sommes dans une logique de corridor pour faire monter en puissance la façade méditerranéenne", a résumé Christine Cabau-Woehrel.

Annick Béroud

Vendredi 9 Décembre 2016



Lu 1034 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 12 Décembre 2017 - 14:53 L’Union des ports de France fête ses 100 ans


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse