Marseille-Tanger : La Méridionale se donne encore quelques mois de réflexion


Le groupe Stef et La Méridionale, sa filiale maritime, statueront sur l’avenir de la ligne Marseille-Tanger d’ici à la fin de l’année. Concernant la desserte de la Corse, le dialogue compétitif de la prochaine délégation de service public débute.


Le navire ropax "Pelagos" assurant la traversée Marseille-Tanger de La Méridionale © Franck André
Le navire ropax "Pelagos" assurant la traversée Marseille-Tanger de La Méridionale © Franck André
Entre son lancement, en décembre 2020, et avril 2022, la ligne mixte fret roulier et passagers entre Marseille et Tanger de La Méridionale "n'a pu être exploitée que cinq mois à pleine capacité, en raison de la pandémie".

Ce constat, dressé par Stanislas Lemor, justifie de poursuivre son exploitation au moins jusqu’à la fin de l’année. "Le groupe tirera alors un bilan définitif de cette diversification. Il décidera de maintenir ou d’arrêter la ligne, voire de la modifier", déclare le PDG du groupe Stef, propriétaire de la compagnie maritime.

Depuis avril, la compagnie est de nouveau autorisée à transporter des passagers sur cette liaison. "Les taux de remplissage progressent sur nos trois rotations par semaine opérées à l’aide de deux navires. Dans le passager, ils atteignent 30 %, avec des pics à 50 % cet été. Dans le fret, ils s’élèvent à 35 % actuellement", détaille Stanislas Lemor. Toutefois, "ces taux de remplissage demeurent encore insuffisants pour rentabiliser le service toutefois", déplore-t-il.

Parmi les pistes d’évolution de la ligne, Stanislas Lemor évoque un repositionnement entre Barcelone et Tanger avec pour cibles les flux de textiles, entre le Maroc et l’Europe, ainsi que de fruits et légumes qui remontent vers Perpignan.

Couverture "BAF" insuffisante

Dans l’immédiat, la liaison Marseille-Tanger demeure un foyer de pertes pour La Méridionale. Au premier semestre, le chiffre d’affaires de la compagnie s’est élevé à 49,6 millions d’euros. Il a progressé de 24 % sous l’effet de l’augmentation des taux de remplissage entre Marseille et Tanger.

En revanche, sa rentabilité s'est dégradée. Les pertes opérationnelles de La Méridionale ont atteignt 13,8 millions d'euros (contre 12,7 millions un an auparavant).

"L'essentiel de ces pertes provient du service avec Tanger", confie le PDG de Stef. Sur cette ligne, Stanislas Lemor reconnaît aussi que "la répercussion des coûts de carburant, via la Bunker Adjustment Factor (BAF), ne permet pas de couvrir la hausse du prix des soutes. Sur le semestre, les BAF n'ont couvert que 14 % de cette hausse. Le taux de couverture a été relevé depuis, atteignant désormais 25 %".

Corse : lancement du dialogue compétitif

La desserte de la Corse au départ de Marseille se porte mieux. "Les résultats des lignes sur Ajaccio et Propriano sont conformes à nos prévisions. L’activité estivale a été bonne", indique Stanislas Lemor.

La Méridionale a déposé le 25 juillet un dossier de candidature dans le cadre de la prochaine délégation de service public (DSP). "Le dialogue compétitif avec les autorités corses débute et durera jusqu’à fin octobre. Nous avons postulé pour desservir Ajaccio et les ports secondaires du sud de la Corse", ajoute-t-il. La prochaine DSP maritime s’étendra de 2023 à 2029.

Érick Demangeon

Vendredi 9 Septembre 2022



Lu 2304 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 30 Septembre 2022 - 17:41 L'UMPF veut s'étoffer pour mieux convaincre


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide




































 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal