Marseille : la croisière de retour avec des garanties au plan environnemental


Le port de Marseille redémarre son activité croisière après dix-sept mois d'arrêt. L'autorité portuaire assure que cette reprise sera encadrée par le protocole sanitaire dicté par la Cruise Line International Association (CLIA) et garantit qu'elle continuera à observer la transition environnementale.


MSC Seaside © MSC Cruises
MSC Seaside © MSC Cruises
À quatre jours des deux premières escales de croisière de la saison estivale à Marseille, la place portuaire du port phocéen a présenté le 30 juin une stratégie plutôt rassurante au plan écologique.
Pour l'activité croisière, le port prévoit douze navires en juillet et vingt-quatre en août, soit un total de trente-six escales pour les deux mois.
Hervé Martel, le président du directoire du Grand Port maritime de Marseille (GPMM), lors de cette rencontre organisée par l'établissement portuaire, le Club de la croisière et la Chambre de commerce et d'industrie Marseille-Provence, s'est dit "très heureux de voir que cette dynamique redémarre aujourd'hui". Mais selon lui, "lancée il y a vingt-cinq ans, ayant permis d'atteindre 1,8 million de passagers en 2019 et stoppée net par la pandémie, l'activité ne redémarrera pas comme avant". Il s'est voulu rassurant au plan environnemental en réaffirmant que l'établissement portuaire reste" très engagé" en matière de transition énergétique. "Le port vert de l'économie bleue" reste un credo du GPMM, selon son dirigeant.

La moitié des navires branchés quai en 2025

Rappelant que l'établissement portuaire a investi 50 M EUR dans le branchement électrique des navires à quai, Hervé Martel prévoit que "la moitié des navires seront branchés à quai en 2025".
Jean-François Suhas, le président de Club de la croisière Marseille-Provence, a souligné l'importance de la "Charte bleue" et de ses quatre points allant au-delà de la réglementation en vigueur. Une charte signée par Costa Croisières, MSC Croisières et Royal Caribbean Cruise Line et Ponant lors du Blue Maritime Summit.
Du côté de la réparation navale, Jacques Hardelay, le PDG du Chantier naval de Marseille (CNM), se montre optimiste avec "les paquebots propulsés au GNL qui seront accueillis en forme 10". "Notre but est de devenir le numéro un mondial du retrofit", a-t-il ajouté. Se disant conscient que "les armateurs s'attachent à la dimension écologique" du transport des passagers, il a affirmé : "L'objectif est de devenir un chantier vert dès 2023-2024".

"Le premier navire de soutage au GNL arrivera en fin d'année"


Quant à l'association de surveillance de la qualité de l'air AtmoSud, dont le GPMM est adhérent depuis dix ans, son directeur, Dominique Robin a estimé que le plan "zéro fumée" constitue une étape très importante" et rend hommage aux efforts fournis dans le cadre de la "Charte bleue".
De son côté, Mathieu Stortz, le directeur des terminaux méthaniers de Fos-sur-Mer chez Elengy, s'est voulu également rassurant. "Le premier navire de soutage au GNL arrivera en fin d'année", a-t-il indiqué. Il a évoqué l'arrivée de l'hydrogène à échéance de vingt ou trente ans, puis évoqué l'arrivée du bioGNL et du méthane de synthèse. Autant de nouveaux carburants permettant de rassurer les riverains pour lesquels la croisière a constitué une source de pollution.
Dès dimanche 4 juillet, le "Costa Smeralda", un paquebot propulsé au GNL, et le "MSC Seaside" symboliseront déjà tous deux une avancée en matière de transition énergétique.

Vincent Calabrèse

Jeudi 1 Juillet 2021



Lu 1031 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 23 Juillet 2021 - 14:48 L'Iran inaugure son nouveau terminal pétrolier

Mercredi 21 Juillet 2021 - 15:20 Brittany Ferries commande deux navires hybrides


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide

























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal