Martinique : les vracs liquides de retour sur le devant de la scène


Le Grand Port maritime de La Martinique a achevé le premier trimestre de l'année sur une légère hausse de son trafic, marqué par une bonne progression des vracs liquides, un recul des vracs secs et une stagnation des marchandises diverses. L'activité passager a rebondi, elle, grâce au doublement de l'activité inter-îles. Des tendances qui confirment plus franchement le redémarrage entamé en 2021.


© Grand Port maritime de La Martinique
© Grand Port maritime de La Martinique
À Fort-de-France, en passant de 621.500 tonnes au premier trimestre 2021 à presque 660.000 t au cours des trois premiers mois de l'année, le Grand Port maritime de La Martinique a enregistré une augmentation de 6 % globale de son activité. Une évolution qui n'a pas réservé de grande surprise à l'export ni à l'import où les tonnages sont demeurés globalement dans les mêmes tendances par rapport à 2021.

"Le pétrole brut regagne du terrain à l'import"


L'an dernier, l'activité globale s'était élevée à un peu plus de 2,7 millions de tonnes, en progression de 2,4 %. En matière de vracs, les liquides ont augmenté de 37 % pour atteindre 248.380 tonnes, contre 181.340 t l'an dernier. Dans cette filière, le pétrole brut a explosé, à 140.000 t, alors qu'il était totalement absent l'an dernier au cours de la même période avec l'arrêt technique de la raffinerie. Les produits raffinés ont stagné, à 140.000 t, en baisse de 1 %.

En 2021, en frôlant les 849.000 t, les liquides avaient marqué un repli de 3,2 %. La filière avait connu une perte de moitié du pétrole brut, à 150.600 t, pendant que les produits raffinés avaient augmenté de 23 %.

En dépassant les 59.000 t, les vracs solides ont chuté de 31 %, perdant 27.000 t par rapport aux trois premiers mois de 2020. Cette filière, portée par l'import uniquement, a connu un bond des engrais (+ 161 %) mais un recul de 66 % du clinker. En 2021, les céréales avaient progressé de presque 9 % pendant que les engrais avaient chuté de 12 %. En revanche, le clinker avait marqué un bond de 46 %.

Rebond du conteneur

Quant aux marchandises diverses, à 352.000 t, elles ont stagné au cours du premier trimestre. Le conteneur, à 42.640 EVP, a rebondi de 12 %. Les volumes en transbordement ont toutefois marqué une chute de 44 %, à 2.550 EVP. Le trafic de véhicules automobiles, à 5.700 unités, a baissé durant les trois premiers mois de 10 %.

En 2021, les diverses avaient progressé de 3,2 %, à 1,530.000 t, dont un million de tonnes conteneurisées. Le conteneur avait progressé de 4,4 %, dépassant le seuil des 170.000 EVP.
Les véhicules, eux, avaient progressé l'an dernier, de 11 %, à 25.000 unités.

Enfin, du côté du passager, si le trafic a bénéficié au premier trimestre d'un doublement, de 7.000 à 14.000 personnes, c'est grâce au redémarrage du trafic inter-îles. Car le redémarrage de l'activité dans le secteur de la croisière est attendu pour la fin de l'année.

Au total, le Grand Port maritime a accueilli au cours du trimestre un peu plus de 300 navires en escale, soit presque 50 de plus qu'au cours des trois premiers mois de 2021. L'an dernier, il avait comptabilisé 1.120 escales commerciales. Un chiffre en stagnation par rapport à ce que la capitainerie a enregistré dans ses tablettes en 2020.

Vincent Calabrèse

Mardi 7 Juin 2022



Lu 1088 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide




































 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal