Matières dangereuses : les transporteurs alertent le marché


Sur fond de baisses des volumes, l'assemblée générale de l'ATMD tenue à Paris le 20 juin a dressé un état exhaustif de l'évolution du transport routier de marchandises dangereuses. Avec la sécurité, l'allègement des contraintes imposées par les chargeurs et l'harmonisation des règles sont les priorités affichées.


© Franck André
© Franck André
Le recul des volumes de marchandises dangereuses – à l'exception du gazole – affecte l'activité des transporteurs routiers de cette branche et pose, avec plus d'acuité, la gestion des parcs spécifiques. Sans visibilité et alors que le crédit bancaire est en berne, "nos entreprises hésitent à investir dans le renouvellement de leur flotte", déclare Blaise Durand d'EBtrans. D'autant qu'en parallèle, la "barque fiscale" s'est alourdie. "Modification des règles Fillon et Tepa avec un impact sur le climat social, coûts inhérents au passage à 44 tonnes, fiscalité gazole au second semestre 2012, mutuelle obligatoire, Euro 6 et écotaxe demain", énumère-t-il. Cet environnement est aggravé par des contraintes d'exploitation croissantes dont "les règles de délivrance des nouveaux certificats de formation des conducteurs ADR, et les difficultés liées au passage des véhicules à 44 tonnes", évoque Philippe Virtel, vice-président de l'ATMD.

"Converger vers une harmonisation européenne pour réduire les déficits de compétitivité"

Philippe Virtel, vice-président de l'Association des transporteurs de matières dangereuses (ATMD)
Philippe Virtel, vice-président de l'Association des transporteurs de matières dangereuses (ATMD)

S'agissant de l'écotaxe en vigueur le 1er octobre, il s'étonne que "la chaîne d'homologation des fournisseurs de badges embarqués ne soit pas encore achevée". Au plan commercial, les transporteurs alertent leurs clients sur la montée de leurs exigences et la multiplicité des méthodes d'appels d'offres. Lesquels sont en outre "de plus en plus contraignants et complexes ", de l'avis général. Dans ce contexte, Philippe Virtel soumet deux pistes de progrès aux chargeurs : "Alléger les contraintes sans affecter la sécurité, et améliorer le dialogue. Si rien ne change, le matériel devra être de plus en plus dédié à une activité et à un client qui devra alors en payer le juste prix".

Priorité à la sécurité

Au plan technique, la collaboration avec les chargeurs et l'administration se poursuit avec pour souci réglementaire "de converger vers une meilleure harmonisation européenne afin de réduire les déficits de compétitivité". Par la voix de Jean-Pierre Aubrion de GCATrans, l'association demande "à être plus impliquée en amont sur les définitions des cahiers des charges techniques" et réitère son message pour "des standards européens afin de limiter les spécificités françaises". L'ATMD a présenté par ailleurs des résultats encourageants sur l'accidentologie dans la branche. "Les accidents de la circulation avec conséquences corporelles y sont neuf fois moins fréquents que dans le transport de marchandises générales", relève Florence Dupasquier sa présidente. "La fréquence des accidents de travail avec arrêt et le taux de gravité des accidents y sont en outre deux fois moins élevés. Malgré un environnement économique tendu, nos efforts de prévention portent leurs fruits".

Érick Demangeon

Jeudi 27 Juin 2013



Lu 933 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 12 Septembre 2018 - 11:22 Michelin dans la roue numérique de Truckfly

Jeudi 6 Septembre 2018 - 10:30 Strasbourg : le contournement sur la bonne voie


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy