Michelin s’inspire de l’expérience ferroviaire de Kronenbourg


Deux grands industriels français ont animé les débats lors de la journée de la SITL consacrée au fret ferroviaire. Kronenbourg, utilisateur historique du mode, est entré dans une phase d’optimisation tandis que Michelin, nouveau client du rail, affiche de grandes ambitions en matière de report modal.


Chargement d’un train entier © Kronenbourg
Chargement d’un train entier © Kronenbourg
La Journée du fret ferroviaire de la SITL le 6 avril a été lancée par les témoignages de Michelin et de Kronenbourg. Le brasseur alsacien a décidé de "refondre sa logistique ferroviaire il y deux ans", précise Vincent Petit. Avec Idéo, filiale d'ID Logistics spécialisée dans le pilotage des transports, cette réorganisation englobe "la distribution de l’usine d’Obernai vers trois plateformes logistiques à Paris, Lyon et Angers. Elle comprend aussi les approvisionnements en bouteilles vides de l'usine en provenance des Vosges. Cela représente la gestion de près de 800 trains par an", présente le responsable Transport-Distribution-Export du brasseur.

Le but de cette refonte était de "reprendre en main notre logistique ferroviaire, challenger nos fournisseurs et gagner en flexibilité, sachant que notre activité est très saisonnière. Elle est soumise aussi à une forte pression de la part de nos clients de la grande distribution en matière de qualité de service".

"Un nouveau hub ferroviaire a été créé à Obernai"

Vincent Petit, responsable Transport, distribution et export chez Kronenbourg et Denis Brangeon, chargé d’études transport auprès de Michelin, lors de la Journée du fret ferroviaire de la SITL animée par Gilles Dansart © RX France
Vincent Petit, responsable Transport, distribution et export chez Kronenbourg et Denis Brangeon, chargé d’études transport auprès de Michelin, lors de la Journée du fret ferroviaire de la SITL animée par Gilles Dansart © RX France

Pour Vincent Petit, "ces objectifs ont été atteints". Parmi les principales évolutions réalisées, un nouveau hub ferroviaire a été créé à Obernai, les flux ont été partagés entre deux entreprises ferroviaires (Captrain et Fret SNCF) et la gestion du parc wagons (460 unités) a été reprise. Cette dernière est assurée par Kronenbourg et Idéo à l’aide d’un système d’information et d’une tour de contrôle dédiés. "Nous avons gagné en fluidité dans l’évacuation des trains au départ de l’usine d’Obernai, ainsi qu’en visibilité, dans le pilotage de notre logistique ferroviaire et en régularité des trains".

Michelin veut tripler sa part de ferroviaire en huit ans

Chez Michelin, le report modal de la route vers le ferroviaire est une priorité depuis 2019. "Il figure dans notre stratégie Responsabilité sociétale des entreprises (RSE). Nous souhaitons sécuriser en outre nos capacités de transport car l'offre de transport routier international se réduit et connaît une forte augmentation tarifaire", indique Denis Brangeon.

Le potentiel est très important, reconnaît le chargé d’études Transport du manufacturier, puisque "Michelin gère 300.000 expéditions routières par an en Europe. Ces flux consolident nos échanges inter-usines et approvisionnent nos centres de distribution". En deux ans, "5 % ont été transférés sur le combiné rail-route. D’ici 2030, ce taux sera de 15 %".

L’industriel utilise le rail désormais entre sa plus grande usine européenne à Olsztyn, en Pologne, et Ludwigshafen, en Allemagne. "Cette liaison ferroviaire est opérée par notre transporteur Miratrans. Elle permet de reporter 5.000 camions par an de la route vers le fer".

Une deuxième liaison a été testée avec succès entre Orbassano, en Italie où Michelin possède une autre usine, et Calais pour approvisionner le nord de la France, le Benelux et le Royaume-Uni. "Ce service a été arrêté il y a quelques mois et, depuis, les flux sont repassés sur la route", déplore Denis Brangeon. Des corridors ferroviaires sont à l’étude entre les sites de production de Michelin en Espagne vers l’Allemagne, le nord de la France et le Royaume-Uni. Le groupe estime qu’au moins 50 % de ses flux logistiques européens pourraient basculer de la route vers le rail.

Érick Demangeon

Mardi 12 Avril 2022



Lu 4235 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide




































 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal