Nantes-Saint-Nazaire retrouve des couleurs grâce aux énergies fossiles


Le trafic portuaire de Nantes-Saint-Nazaire a bondi de 57 % en 2022. Cette progression est due aux vracs énergétiques et au redémarrage de la raffinerie TotalEnergies à Donges. Le bilan des diverses est plus contrasté.


La raffinerie TotalEnergies à Donges © GPMNSN
La raffinerie TotalEnergies à Donges © GPMNSN
Les flux énergétiques fossiles ont représenté plus des deux-tiers du tonnage traité par Nantes-Saint-Nazaire en 2022. Ils ont représenté 69 % des 29,7 millions de tonnes manutentionnées par le port ligérien l’an passé (contre 55 % en 2021).

"Cette progression est la conséquence de la crise énergétique mondiale. Comme de nombreux pays européens, la France a eu besoin de sécuriser ses flux en prévision de l’hiver 2022/2023", a expliqué l'autorité portuaire nantaise, le 6 janvier.

Le gaz naturel liquéfié a été l’un des grands bénéficiaires de cette croissance. Le terminal méthanier d’Elengy, à Montoir-de-Bretagne, a enregistré un nouveau record avec la réception de 9,9 Mt de GNL (+ 85 %). Le redémarrage de la raffinerie TotalEnergies à Donges, dès l’été 2022, a contribué au développement des flux énergétiques aussi.

Après 18 mois d’arrêt, le site a importé 5,1 Mt de pétrole brut (+ 100 %). La réouverture de la raffinerie a impacté le trafic des produits raffinés. Ces derniers ont retrouvé leur rythme "normal", avec moins d’importations (1,8 Mt, - 52 %), et plus d’exportations (2,4 Mt, + 100 %). Enfin, les réceptions de charbon, destinées à la centrale EDF de Cordemais, ont augmenté fortement. Elles se sont élevées à 1,2 Mt (+ 51 %).

Conteneurs et véhicules en repli

D’autres vracs solides se sont bien comportés sur le port de Nantes-Saint-Nazaire en 2022. Les céréales ont bondi de 79 %, pour s’établir à 1,2 Mt, tandis que le clinker et le ciment ont progressé de 12 % (0,4 Mt). L’alimentation animale (2 Mt, - 3 %) et le sable de mer (1,4 Mt, - 3%) ont été plus stables.

Parmi les vracs agroalimentaires, l’exportation des huiles végétales a été soutenue. Ces huiles, produites par des usines de trituration à Saint-Nazaire et à Montoir-de-Bretagne, ont franchi la barre des 600.000 tonnes (+ 31 %).

Le bilan des marchandises diverses est plus contrasté. D’un côté, la construction du premier parc éolien en mer de France, au large de Saint-Nazaire, s’est traduite par un trafic de 100.000 tonnes de composants, selon le Grand Port maritime de Nantes-Saint-Nazaire. De l’autre, les conteneurs ont reculé de 4 % en tonnage (1,5 Mt) et de 7 % en nombre de boîtes (135.600 EVP). Quant au roulier, il a reculé de 11 % (0,4 Mt).

"Les difficultés d’approvisionnement de l’usine Stellantis à Vigo, en Espagne, ont provoqué sa fermeture pendant plusieurs mois et ont impacté le trafic roulier. Le nombre de véhicules neufs a atteint 96.000 unités contre 109.000 en 2021", a précisé l’autorité portuaire. Cette baisse n’a pas été compensée par la reprise de l’activité aéronautique. Celle-ci a augmenté de 72 %, soutenue par le doublement du nombre d’escales de la ligne maritime entre Montoir et Mobile, aux États-Unis.

Érick Demangeon

Mercredi 11 Janvier 2023



Lu 1295 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide




































 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal