Nice : le trafic portuaire s’effrite


Que ce soit pour la Corse, la croisière et le fret, les tendances sont à la baisse pour les trafics au port Nice. Des réflexions sur l’avenir de l’infrastructure portuaire sont engagées pour l'établissement exploité par la CCI de Nice et avec pour propriétaire depuis un an la Métropole Nice-Côte d’Azur.


© Moby Lines
© Moby Lines
Depuis août, Manuella Machadou est la nouvelle directrice d’exploitation des ports de la CCI Nice-Côte d’Azur (port de commerce de Nice, Golfe Juan et Cannes). Pour le port de commerce de Nice sur la période de janvier à septembre, le trafic avec la Corse, opéré par Corsica Ferries et Moby Lines, s’établit à 643.000 passagers, soit en léger repli par rapport à la même période en 2017 (676.000 passagers).
"Cette baisse pourrait s’expliquer par une plus grande part de l’aérien", estime Manuella Machadou. Moby Lines, qui a mis en service cette année deux ferries, le "Moby Kiss" (1.400 passagers et 450 véhicules) et le "Moby Vincent" (2.000 passagers et 570 véhicules), espère atteindre 100.000 passagers sur l’année entre Nice et Bastia (60.000 en 2017).
Pour 2019, Corsica Ferries, qui propose la Corse et la desserte de la Sardaigne au départ de Nice, annonce pour le 21 avril une liaison vers la Sicile. Trois rotations hebdomadaires seront proposées à destination du port de Trapani, situé à 1 h 30 de Palerme. Ce sera une première pour le port niçois.
La croisière sur l’entité Nice-Villefranche est en net repli. Au port de Nice sur la période, le trafic atteint 33.000 passagers (37.000 en 2017). La chute est plus forte sur Villefranche-sur-Mer avec 172.000 passagers, contre 279.000 en 2018. "Cette baisse est liée à la politique des compagnies de croisières qui changent leurs circuits et leurs escales selon les périodes".

"Moby Lines espère atteindre 100.000 passagers sur l’année entre Nice et Bastia"


Mais l’absence de quais à Nice pour l’accueil de grandes unités constitue un handicap. Pour la rade de Villefranche, le débarquement à terre des passagers par tender est compliqué pour des escales d’une journée.
Quant au fret, la forte baisse enregistrée en tonnage (114.000 tonnes, contre 344.000 tonnes en 2017) s’explique par la fin du transfert des déblais du chantier du tramway par voie maritime vers Fos. Le port retrouve son activé de port cimentier grâce aux cimenteries Vicat et Lafarge dans l’arrière-pays niçois qui exporte le ciment vers la Corse et le bassin méditerranéen.
À noter cette année, la vocation du port de Nice comme base arrière de repli pour les navires qui travaillent sur l’extension en mer de Monaco. En matière d’équipement, le port de Nice a donné une priorité au cours de l’année sur la sécurité et l’environnement.
Fin 2019, verra l’inauguration sur l’un des quais du port de la station terminale de la ligne 2 du tramway qui reliera le port aux terminaux de l’aéroport. Un plus pour l’embarquement des croisières de luxe en tête de ligne comme le Club Med.
À Cannes, la CCI et la ville lancent un gros chantier de rénovation de la digue Laubeuf du port sur les deux prochaines années. Son coût (24 millions d'euros) pris en charge pour 66 % par l’institution consulaire.

Michel BOVAS

Jeudi 15 Novembre 2018



Lu 1042 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy