Nice "port propre" : Corsica Ferries joue le jeu


La décision de la compagnie Corsica Ferries à Nice constitue un prélude à une généralisation de l’utilisation de carburants dits propres dans les ports de Méditerranée.


Corsica Ferries a programmé 240 rotations de cars ferries entre Nice et la Corse en 2020 © Corsica Ferries
Corsica Ferries a programmé 240 rotations de cars ferries entre Nice et la Corse en 2020 © Corsica Ferries
Depuis l’été 2019, la métropole Nice-Côte d’Azur, propriétaire du port de commerce, et son exploitant, la CCI Nice-Côte d’Azur, ont engagé une politique d’amélioration de l’environnement du port – une infrastructure enclavée dans un tissu urbain dense – suite à la pression des riverains.
Et la compagnie Corsica Ferries, la seule qui assure désormais les liaisons maritimes régulières avec la Corse, répond à la demande "port propre", en annonçant qu’elle utilisera lors des escales niçoises un carburant à 0,1 % de soufre, soit en deçà des 0,5 % souhaité depuis le 1er janvier par la réglementation internationale pour les navires, notamment de croisière.
Dès septembre, Christian Estrosi, président de la métropole, avait négocié avec Pierre Mattei, PDG de Corsica Ferries, que les cars ferries utilisent un carburant à 0,1 % à une heure de navigation de Nice et dans le port, grâce à un système de doubles cuves remplies, pour l’une d’un fuel à 0,5 %, pour l’autre à 0,1 %.

Une aide publique de 156.000 euros

C’est loin d’être négligeable si l’on sait par ailleurs que Corsica Ferries a programmé 240 rotations de cars ferries entre Nice et la Corse en 2020. La métropole Nice-Côte d’azur prendra à sa charge 650 euros des 1.000 euros du surcoût du carburant pour la compagnie, soit une aide publique de 156.000 euros.
Selon Daniel Moatti, président de l'Association niçoise pour la qualité de l'air, de l'environnement et de la vie : "Sous la pression du conseil d'État, de l'OMS... les élus et les armateurs prennent en compte cette dimension en disant il faut qu'on aille plus vite".

"La métropole a engagé une étude de faisabilité d’électrification des quais"


Parallèlement, la métropole a engagé une étude de faisabilité d’électrification des quais avec la région qui financera le projet en grande partie. Solution qui permettra aux navires en escale d’éteindre leurs moteurs. Son coût est estimé à 6 millions d'euros et le chantier pourrait être engagé en 2021.
La décision prise à Nice fait écho à celle de la ville de Cannes, qui impose via une charte désormais signée par trente compagnies de croisières qui font chaque année escale en rade, d’utiliser un carburant à 0,1 % de soufre. En cas d’entorse, les croisiéristes ne peuvent pas débarquer leurs passagers.

Michel BOVAS

Mardi 14 Janvier 2020



Lu 749 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide

























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal