Nicolas Hulot : "l'hydrogène sera une solution très importante dans le domaine des transports"


Parrain d'"Energy Observer", premier navire autonome en énergie propulsé à l'hydrogène et aux énergies renouvelables, qui prépare un tour du monde de six ans, Nicolas Hulot explique pourquoi c'est, selon lui, un projet d'envergure.


Le tour du monde d'"Energy Observer" est prévu pour durer six ans © Energy Observer
Le tour du monde d'"Energy Observer" est prévu pour durer six ans © Energy Observer
Qu'est-ce qui vous a particulièrement séduit dans "Energy Observer" ?

Je parraine depuis plusieurs années Victorien Erussard (un des deux porteurs du projet, NDLR), au départ plutôt comme navigateur prometteur et talentueux. Ce qui m'a séduit, c'est qu'au-delà du geste sportif, il a doublé son expérience sur les mers d'une réflexion en prenant en main la thématique des énergies alternatives et renouvelables, qui est pour moi un sujet de modernité absolue. Je pense que nous allons de gré ou de force changer complètement de modèle énergétique et je trouve intéressant d'avoir une plateforme itinérante qui soit l'ambassadrice des technologies d'aujourd'hui et de demain.
Victorien aurait pu faire un projet rudimentaire avec une petite éolienne et trois panneaux solaires mais il ne s'est pas contenté de ça. Il a enquêté, il a été voir le CEA et s'est rendu compte des technologies en cours et des sauts technologiques à venir. En plus, ça se passe dans ma région, la Bretagne, qui doit être au cœur de ces réflexions parce qu'elle est confrontée à des choix importants sur son modèle énergétique de demain.

Pourquoi, selon vous, ce projet est-il particulièrement innovant ?

C'est le premier projet de ce type vraiment accompli, ambitieux et tourné vers le futur que je soutiens. Ce bateau est un démonstrateur et il y a énormément d'enseignements à en tirer. Ce qui est innovant, c'est de montrer qu'on va produire de l'hydrogène à partir d'énergie solaire et qu'on règle le problème de l'intermittence (des énergies renouvelables, NDLR) et en partie celui du stockage. Tout cela est très prometteur en matière de transport maritime, cela vaut notamment pour les pêcheurs pour qui l'énergie représente un tiers des dépenses. "Energy Observer" va faire la démonstration qu'on peut avoir une grande autonomie, qu'on peut stocker et trouver de l'énergie quand il n'y a plus de vent, plus de soleil. Ce qui est aussi innovant, c'est que ce bateau va être évolutif, il s'adaptera au fur et à mesure de l'expédition et des avancées de la recherche.

L'hydrogène semble le grand oublié de la transition énergétique. A-t-il selon vous un vrai rôle à jouer ?

L'hydrogène sera une solution très importante dans le domaine du transport. Ce qui fait défaut aujourd'hui, ce qui fait que les gens sont assez réservés sur l'utilisation de moteurs électriques, c'est l'autonomie. Je pense que l'hydrogène, très rapidement dans le transport automobile, probablement dans le transport aérien et (également) dans le transport maritime, sera une solution parmi d'autres mais probablement une des solutions les plus immédiates. J'étais convaincu de cela par les travaux de l'économiste américain Jeremy Rifkin, mais je le suis d'autant plus que nos propres industriels en France sont beaucoup plus optimistes sur l'avenir de l'hydrogène dans un délai court qu'ils ne l'étaient il y a encore quelque temps.

Hélène Duvigneau

Vendredi 16 Septembre 2016



Lu 657 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy