Norlink prépare le Brexit et attend Seine-Nord


Le canal Seine-Nord et le Brexit, deux sujets d’actualité pour les transports en région Hauts-de-France, ont été largement évoqués lors de la conférence organisée par Norlink Ports lors du salon SITL Europe 2018.


© NAI
© NAI
Un an après sa création, Norlink Ports, l’association qui regroupe les ports fluviaux et maritimes de la région Hauts-de-France, avait signé un partenariat avec VNF en septembre 2017. Isabelle Matykowski, directrice territoriale de VNF, a expliqué au cours de la conférence organisée par Norlink, qui s’est tenue le 21 mars 2018 lors de la SITL, pourquoi VNF a décidé de "sortir de son rôle habituel" en s’associant à Norlink : "Au-delà de notre rôle d’autorité concédante pour les ports fluviaux, un tiers du trafic fluvial en région Hauts-de-France se fait sur des quais exploités en régie directe par VNF".
L’événement a aussi été l’occasion de revenir sur les chiffres du trafic fluvial réalisé en 2017 dans la région : une baisse de 2 % du tonnage, due aux mauvais résultats des céréales, mais une augmentation de 3,5 % si l’on exclut du décompte les transports de céréales. Isabelle Matykowski se dit néanmoins "satisfaite des résultats, avec une augmentation continue des trafics qui ont gagné 30 % au cours des dix dernières années". Même son de cloche du côté des Ports de Lille, dont le directeur général, Alain Lefebvre, voit 2017 comme une "année exceptionnelle, avec 8 % de hausse du trafic fluvial et 30 % de hausse pour les conteneurs fluviaux". Il s’agit là du troisième résultat historique du port de Lille, mais du meilleur résultat pour les trafics fluviaux et ferroviaires, rappelle Alain Lefebvre : "Lors des deux années record, l’intermodalité représentait 12 % des trafics. En 2017, 30 % du trafic est intermodal. C’est de cela dont nous sommes le plus fiers".

Le défi du Brexit

La sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne concerne au premier plan la région Hauts-de-France, tête de pont du continent vers l’Angleterre. "Peu importe la façon dont se passe le Brexit : nous sommes prêts, nous avons tout envisagé", affirme Jean-Marc Puissesseau, PDG de la Société d’exploitation des ports du détroit (SEPD), qui regroupe les ports de Boulogne et de Calais. Rappelant les importants chantiers dans lesquels investissent ces deux ports, mais aussi Dunkerque, Jean-Marc Puissesseau souligne que "la Grande-Bretagne importe depuis l’Europe 70 % de ses besoins en alimentation. Il y aura avec le Brexit des contrôles frontaliers, mais ils ne seront pas trop durs car 2 à 3 minutes de contrôle supplémentaire par camion se traduiraient par 30 à 40 km de queue à Calais".

"Coopération interportuaire en vue de Seine-Nord, le canal tant attendu"


"L’idée est de travailler tous les scénarios pour être prêts le moment venu et que le Brexit ne soit pas un frein au commerce avec la Grande-Bretagne", confirme Xavier-Yves Valère, représentant du préfet de la région Hauts-de-France, qui souligne aussi l’importance de la coopération interportuaire dans la région, notamment dans la perspective de Seine-Nord : "On a besoin de changer d’ère. Si la France ne veut pas rater l’opportunité que constitue Seine-Nord, il faut réussir le partenariat entre les ports de la région Hauts-de-France, mais aussi que cette région coopère avec la Normandie et l’Île-de-France".
Le préfet de région a en effet été chargé par le gouvernement de mettre en place une coopération interportuaire à l’échelle de la région, ce qui va tout à fait dans le sens de l’action déjà entreprise par les ports avec la mise en place de Norlink. "L’enjeu, pour le gouvernement, est de changer d’échelle et de s’ouvrir à l’Europe centrale, pour gagner des parts de marché : chaque port ne doit pas se cantonner à son hinterland habituel", déclare Xavier-Yves Valère, pour qui "Seine-Nord est le projet qui fonde l’identité de la région Hauts-de-France, alors que la Picardie était traditionnellement plutôt tournée vers la région Île-de-France, et le Nord-Pas-de-Calais plutôt vers la Belgique".
La question de la gouvernance des plateformes multimodales liées à Seine-Nord est également un enjeu de taille. "Nous devons nous poser la question de la gouvernance des plateformes multimodales existantes, qui doit être plus ouverte à la participation des collectivités, et de celle des plateformes à venir, en envisageant une participation des Grands Ports maritimes", propose Isabelle Matykowski. Une proposition qui s’inscrit tout à fait dans la logique de Norlink, après la régionalisation de Seine-Nord qui avait été décidée à l’automne dernier pour relancer le projet de canal.

Étienne Berrier

Vendredi 30 Mars 2018



Lu 2439 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide























Petites annonces



Les partenaires de l'Antenne



 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy