Nouveau record en conteneurs en 2016 au port de Bâle


Au port de Bâle, le trafic conteneurs de l'infrastructure suisse a augmenté de 11 % l’an dernier grâce au dynamisme de l’économie à l’export, alors que le vrac s’affiche en recul.


Au port de Bâle, les conteneurs fluviaux ont progressé de 11,3 % © Port de Bâle
Au port de Bâle, les conteneurs fluviaux ont progressé de 11,3 % © Port de Bâle
La bonne santé de l’économie suisse se reflète dans le bilan 2016 du port de Bâle. L’infrastructure a battu l’an dernier un nouveau record pour son trafic de conteneurs fluviaux, qui a progressé de 11,3 % pour s’établir à 114.500 EVP. Le choix de la voie d’eau pour l’exportation des produits de l’industrie helvétique, notamment la pharmacie, se confirme et s’accentue même grâce à des coûts compétitifs, notamment par rapport au fret avion. Et cette activité tournée vers l’Asie et le continent américain demeure assez insensible à la remontée du franc suisse qui est surtout visible face à l’euro. "Nous approchons de la limite de capacité pour le conteneur fluvial", souligne la direction, en guise de plaidoyer pour accélérer la construction qui tarde de son nouveau terminal trimodal Nord. Le conteneur ferroviaire, lui, a reculé de 19 %, il représente des niveaux plus modestes (17.200 EVP en 2016).
Le vrac en revanche a diminué l’an dernier, aboutissant à un trafic total de 5,9 millions de tonnes, soit - 6,9 %. Davantage que le conteneur, il a été pénalisé par les basses eaux de fin d’année qui ont affecté le bilan. Le poste dominant des produits pétroliers (45 % du total) a reculé de 13 % à 2,65 millions de tonnes, dans le contexte d’une reprise d’activité partielle des raffineries intérieures.

Année de transition

Parmi les autres trafics significatifs, les graviers/matériaux de construction (- 6 %, total de 925.800 tonnes) et les produits métallurgiques (- 14 % à 330.100 tonnes) ont connu une année de transition, dans l’attente d’un rebond dans leurs secteurs d’utilisation respectifs. Les denrées alimentaires remontent légèrement de 1 % grâce à l’export (518.300 tonnes), tandis que la bonne campagne céréalière en novembre a déclenché une hausse plus consistante de ce trafic de 14,5 %, à 345.400 tonnes.

Mathieu Noyer

Jeudi 16 Février 2017



Lu 513 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 15 Décembre 2017 - 12:00 VNF : appel à partenaires pour Colmar

Jeudi 14 Décembre 2017 - 14:51 VNF : peu d’augmentations, trop de baisses !


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse