Nouvelle-Calédonie : le "Kea Trader" sera démantelé



© Ministère des Armées
© Ministère des Armées
Le "Kea Trader", porte-conteneurs qui s'est échoué le 12 juillet sur un récif en Nouvelle-Calédonie, sera démantelé après son renflouement, en raison de trop nombreuses avaries, a indiqué mardi 3 octobre son armateur. Selon une information de l'hebdomadaire "Le Marin", confirmée par le britannique Lomar Shipping, "le navire n'est pas réparable et devra être recyclé". Pour une raison encore inexpliquée, le "Kea Trader", navire de 184 mètres immatriculé à Malte, s'est encastré à pleine vitesse sur les récifs Durand, à 50 nautiques au sud-est de l'île de Maré, dans l'archipel des Loyauté, le 12 juillet dernier. "D’importants dégâts au niveau de la coque, du gouvernail et des hélices ont été identifiés. La plupart des réservoirs à double coque sont touchés et des voies d’eau ont été observées dans cinq cales, où un système de pompage a été provisoirement installé", a indiqué l'armateur. Les 540 tonnes de fuel lourd du "Kea Trader" ont été pompées en juillet-août sans provoquer de pollution sur le site qui se trouve dans le parc marin de la mer de Corail de Nouvelle-Calédonie. Du fait de son séjour prolongé sur le récif et des mauvaises conditions météo, le porte-conteneurs a également souffert de "dommages structurels", qui ne lui permettront pas d'être remis en service. Livré en janvier 2017 par un chantier naval chinois, le "Kea Trader" n'aura navigué que six mois. Lomar a confirmé son "engagement à renflouer en toute sécurité" le navire avec l'appui de sociétés spécialisées et des autorités de Nouvelle-Calédonie.     
"La phase d'allègement est terminée. La réflexion est en cours pour l'organisation du remorquage", a déclaré un porte-parole du haut-commissariat de la République (préfecture). 532 des 756 conteneurs qui se trouvaient à bord ont été déchargés et leur contenu livré à leurs destinataires calédoniens. Lorsque le "Kea Trader" aura été remorqué jusqu'à Nouméa, il sera acheminé vers une destination encore inconnue afin d’y être recyclé, la Nouvelle-Calédonie ne disposant pas des infrastructures et des prestataires nécessaires, a en outre indiqué "Le Marin".

AFP

Mardi 3 Octobre 2017



Lu 531 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse