Nouvelle-Calédonie : vracs et diverses sur des tendances opposées


À Nouméa, les marchandises diverses ont été soutenues par le dynamisme des transbordements. La crise a mis un frein aux importations de vracs et arrêté la croisière tandis que la demande extérieure en matières premières a continué de croître.


© PANC
© PANC
Le volume de fret du Port autonome de la Nouvelle-Calédonie (PANC) a globalement baissé de 8,7 % en 2020, pour cumuler un total de 4,482 millions de tonnes. "Le PANC devrait rester au second rang des ports ultramarins français derrière le Grand Port maritime de la Réunion", se félicite-t-on à Nouméa. En cette année troublée par l'épidémie de Covid-19, le trafic intérieur de minerai de nickel destiné à l'usine SLN de Doniambo a baissé de 3,8 % (2.872.031 tonnes). Les flux extérieurs ont été bien plus touchés encore, chutant de 16,3 %, pour 1,609 million de tonnes.

Les transbordements maintiennent les diverses à flot

Si l'ensemble des vracs a dégringolé, les marchandises diverses ont bien résisté à la morosité de l'environnement économique. Sur ce segment, les importations ont même augmenté de 3,3 % pour atteindre 525.505 tonnes, dont 488.853 tonnes conteneurisées (+ 5,3 %). Les 53.486 EVP (+ 6,5 %) importés se composent de 44.848 EVP pleins (+ 4,7 %) et de 8.638 EVP vides (+ 4,6 %).

La direction du port a constaté une augmentation sur presque tous les types de marchandises. Les produits manufacturés (+ 10,3 %, 96.589 tonnes) et les produits alimentaires (+ 3,2 %, 199.245 tonnes) les matériaux de construction (+ 2,2 %, 153.168 tonnes) et les importations de véhicules légers (8.362 unités, + 4,6 %).

Seules ont diminué les importations de produits métallurgiques (- 27,7 %, 3.499 tonnes) et les produits pétroliers (- 3,7 %), précise le port. Pour le PANC, "cette hausse est due en partie à celle du trafic de transbordement (+ 60,4 %, à 58.009 tonnes). Le trafic hors transbordement a de son côté baissé de - 1,1 %".

"Une baisse importante des exportations de ferronickel"


Les exportations ont baissé de 2 % comparé à 2019, à 277.806 tonnes. "Elles sont marquées par la hausse du transbordement, mais par une baisse importante des exportations (conteneurisées) de ferronickel (- 6 %, à 189.617 tonnes et 7.500 EVP) et une dégringolade des exportations issues de la filière recyclage métallique (- 78,5 %, à 1.574 tonnes)".

Un tiers de vracs en moins

Comme presque partout, ce sont les vracs qui ont cristallisé les effets portuaires de la crise sanitaire et des restrictions qui l'ont accompagnée en 2020. Les importations de vracs solides ont ainsi diminué de 21 %, pour atteindre 250.000 tonnes. Dépendant de l'activité industrielle, le charbon a vu ses volumes rétrécir de 35,7 % pour 175.000 tonnes. Les matériaux de construction, le clinker (- 38,7 %, 37.740 tonnes) et le gypse - 25 %, ont subi le même sort.  Contrairement à 2019 (10.000 tonnes), il n'y a pas eu d'export de scorie cette année. Suivant la tendance de tous les produits énergétiques, les importations de vracs liquides ont été réduites de 35 % à 439.744 tonnes. Parmi eux, le volume entrant de fioul a baissé de 34 %, à 255.650 tonnes.

Tous trafics confondus, Nouméa a vu le nombre d'escales de navires de commerce diminuer de 5,3 % l'année dernière, pour atteindre 319 unités, alors que le port public n'a pas vu cet indicateur évoluer (toujours 282 escales). Côté passagers, les croisières se sont brutalement interrompues le 14 mars et n'ont toujours pas repris. Le port a donc compté seulement 38 escales en 2020, pour quelque 87.000 passagers, soit presque dix fois moins que l'année précédente (803.500 personnes).

Le minerai de nickel s'exporte bien

Le trafic intérieur comprend notamment le cabotage pour les îles Loyauté, estimé à 84.000 tonnes au départ de Nouméa (dont 13.400 tonnes de produits pétroliers) et à 19.300 tonnes dans le sens inverse. Le plus imposant, les flux de minerai déchargé à Doniambo, près de Nouméa, dans le port privé de la Société Le Nickel (SLN) a atteint 2.872.031 tonnes. Cette matière première est destinée à être transformée dans l'usine locale de la SLN.

Quant aux exportations de minerai de nickel, qui sont réalisées exclusivement depuis les ports minéraliers privés, elles ont cumulé 7.834.000 tonnes, en hausse de 11 % cette année et de 40,5 % en cinq ans, précise le PANC. En 2020, le minerai calédonien est parti pour la Chine (3,25 millions de tonnes), la Corée du Sud (3,03 Mt) et le Japon (1,61 Mt).

Franck André

Mardi 13 Avril 2021



Lu 9 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide

























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal