Nouvelle consultation européenne sur l'exemption des aides d'État aux ports et aéroports



Le but est d'exempter de sanctions européennes certaines aides publiques à l'investissement portuaire et aéroportuaire © Franck André
Le but est d'exempter de sanctions européennes certaines aides publiques à l'investissement portuaire et aéroportuaire © Franck André
Jusqu'au 8 décembre prochain, la Commission européenne sollicitera réactions et avis sur sa proposition visant à étendre le règlement général d'exemption par catégorie (RGEC) de 2014 aux aides d'État en faveur des ports et des aéroports. Cette initiative, qui a pour but d'exempter de notification auprès de l'Europe certaines aides publiques des États membres à l'investissement portuaire et aéroportuaire, intervient après une première consultation menée au printemps 2016.
Sur la base des observations reçues, la Commission a révisé son projet de règlement. "Nous avons reçu de précieuses contributions pour l'élaboration de règles permettant aux investissements publics de se concrétiser aussi rapidement que possible sans fausser la concurrence sur le marché intérieur. Cette révision est importante pour les ports et les aéroports qui jouent un rôle central pour la croissance économique et le développement régional", précise Margrethe Vestager, commissaire européenne chargée de la concurrence.
Au terme de cette première consultation, la Commission a inclus notamment de nouvelles simplifications en faveur des "petits" investissements publics dans les ports : inférieurs à 5 millions d'euros pour les ports maritimes ou à 2 millions d'euros pour les ports intérieurs. La proposition révisée prévoit également une plus grande souplesse en ce qui concerne la durée des concessions dans les ports, "le concessionnaire disposant désormais du temps nécessaire pour récupérer ses investissements", assure la Commission. Elle vise aussi à s'attaquer à certains problèmes techniques du RGEC actuel comme la compensation, par les pouvoirs publics, des coûts supplémentaires que les entreprises doivent supporter "lorsqu'elles exercent leurs activités dans les régions ultra périphériques de l'Union. Les mesures d'aides pourront ainsi mieux tenir compte des spécificités de ces entreprises et des difficultés qu'elles rencontrent". La Commission entend adopter la version finale du règlement au cours du premier trimestre 2017.

Érick Demangeon

Jeudi 10 Novembre 2016



Lu 642 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 12 Décembre 2017 - 14:53 L’Union des ports de France fête ses 100 ans


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse