Nouvelle géographie des transports en Europe ?


Face à une saturation progressive des corridors Nord-Sud depuis les ports du Range Nord, le programme européen Weastflows ambitionne de résoudre les problèmes de congestion tout en réduisant l’impact environnemental des transports. Bénéficiaires potentiels : les chargeurs, transporteurs, décideurs, institutions locales…


© Éric Houri
© Éric Houri
L’intitulé du programme est clair : flux de marchandises Ouest et Est. Lancé en 2011 pour quatre ans, Weastflows vise à améliorer le transport des marchandises en Europe du Nord-Ouest (ENO) et à réduire l’impact environnemental des mouvements de fret. Ce programme, doté d’un budget de 9 millions d'euros, financé pour moitié par l’Europe (Interreg IV B) et le reste par une vingtaine de partenaires est complexe : copiloté par le CRITT Transport & Logistique du Havre et l’Institute for Sustainability de Londres, il compte vingt-deux partenaires, trente observateurs et concerne sept pays*.

Dominique Dhervillez, directeur de l’AURH © Éric Houri
Dominique Dhervillez, directeur de l’AURH © Éric Houri
Ses aires d’intérêt : infrastructures, logistique multimodale, TIC et télématique, partage de connaissances. Le premier des 65 livrables annoncés a été présenté le 28 juin au Havre : l’atlas édité par l’Agence d’urbanisme de la région du Havre et de l’estuaire de la Seine (AURH) présente l’organisation et les principales infrastructures du réseau de transports de marchandises de l’ENO.

Un outil d’intelligence territoriale

À parcourir les 47 visuels de l’atlas, présentés aux échelles européenne, nord-ouest-européenne ou régionale, l’enjeu semble évident. Les cartes du réseau ferroviaire, routier, fluvial, aéroportuaire existant et des principaux projets de l’Europe du Nord-Ouest montrent une intense densification sur cette zone. Et, sans surprise, un très faible maillage sur l’axe Ouest-Est. Le but affiché, explique l’AURH, est de créer un nouvel axe Ouest-Est pour compléter les routes traditionnelles Nord-Sud et décongestionner les hinterlands des ports du Range Nord. "Nous y avons d’importantes réserves de capacités d’accueil, commente son directeur Dominique Dhervillez. Face à la saturation du Nord-Ouest, les ports de l’axe Seine, la Normandie et le Seine Gateway sont bien placés pour capter et organiser les flux de marchandises dans une nouvelle géographie européenne". L’enjeu, selon l’AURH, est de "faire de la vallée de la Seine un passage incontournable pour le transport de marchandises".

"La vallée de Seine, un passage incontournable pour le transport de marchandises"


Cet atlas se veut "un outil d’intelligence territoriale au service notamment des décideurs à qui ces données apportent des arguments objectifs", résume Dominique Dhervillez. D’ici 2014, l’AURH analysera les caractéristiques des réseaux de transport de marchandises, les points de congestion et les points bloquants, le report modal. L’agence a développé avec le Centre de recherche public Henri Tudor (Luxembourg) un système d’information géographique (GIS) permettant de visualiser les données de transport et de logistique (infrastructures et capacités, goulets d’étranglement, circulation…). Weastflows annonce aussi une table interactive de ces données, à la disposition du public en novembre (http://geo.weastflow.eu) et autres innovations : un Planificateur de routes intermodales (IRP), des solutions de tracking tracing pour développer le transport de fret durable. Des expérimentations concrètes sont menées, tel le développement d’un espace de friches industrielles dans le Kent (Royaume-Uni) en une infrastructure multimodale.

* Allemagne, Belgique, France, Irlande, Luxembourg, Pays-Bas et Royaume-Uni

Natalie Castetz

Jeudi 11 Juillet 2013



Lu 1337 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy