Objectif OFP : les opérateurs et le gestionnaire du réseau attendus pour relancer le fret


La Journée d’Objectif OFP le 17 novembre à Paris a abordé les conditions nécessaires pour mettre en œuvre la Stratégie nationale du fret ferroviaire. La capacité de SNCF Réseau et des entreprises ferroviaires à répondre aux attentes des chargeurs semble être la première.


© BLS Cargo
© BLS Cargo
Le succès de la Stratégie nationale du fret ferroviaire "repose sur l’implication des chargeurs" et sur la capacité du mode "à répondre à leurs attentes". Tel est l’avis rendu le 15 septembre par le Comité d’orientation des infrastructures, ce qu'a rappelé le président de l'organisme, David Valence, lors de la Journée d’Objectif OFP.

Les débats de cette rencontre ont donc été consacrés aux conditions à réunir pour satisfaire la demande des clients du mode ferroviaire que sont les chargeurs mais aussi les opérateurs rail-route. Premier enseignement, le plan d’investissement des pouvoirs publics visant à financer cette stratégie est salué par les participants mais jugé "insuffisant" car prévu jusqu’en 2024. L’alliance 4F (Fret ferroviaire français pour le futur) qui rassemble notamment les entreprises ferroviaires et les chargeurs, demande en outre la création d’un organe de suivi pour contrôler la mise en œuvre de ce plan.

SNCF Réseau au cœur des attentes

Près de 70 % de investissements planifiés sont destinés à SNCF Réseau ou pilotés sous sa maîtrise d’œuvre. Aussi, les attentes exprimées auprès du gestionnaire du réseau ferré français par les chargeurs, les entreprises ferroviaires et les opérateurs rail-route sont-elles fortes. Elles concernent en priorité la fourniture de sillons en quantité et en qualité suffisantes.

À la veille de l'entrée en vigueur du nouveau ferroviaire annuel en décembre, le président du Groupement national des transports combinés (GNTC) Ivan Stempezynski indique, par exemple, que "seulement 70 % des sillons demandés par les opérateurs rail-route ont été satisfaits".

Les utilisateurs du rail attendent du gestionnaire d’infrastructures qu'il rende le réseau plus fiable en améliorant l'anticipation des travaux, voire en arbitrant davantage en faveur du fret par rapport aux trafics passagers. Pour mieux intégrer la France au réseau de fret ferroviaire européen, ils prônent aussi l’augmentation des gabarits à la norme P400.

Conquérir de nouveaux clients

Pour Rail Logistics Europe (groupe SNCF), DB Cargo France, Europorte et le GNTC, sans sillons ni fiabilité, les entreprises ferroviaires et les opérateurs rail-route ne peuvent pas développer une offre adaptée à la demande des chargeurs. Et sans cette offre adaptée, "il est impossible de conquérir de nouveaux clients et de proposer un report modal à la route crédible", affirment Jean-François Lagane, responsable logistique ferroviaire de Nestlé Waters, et Denis Choumert, président de l’AUTF.

Afin de faciliter le succès de la Stratégie nationale du fret ferroviaire, plusieurs intervenants de la Journée d’Objectif OFP en appellent à l’État et aux collectivités locales pour imposer un embranchement ferroviaire ou fluvial à tous les nouveaux projets de zones et parcs logistiques.

Ou au moins une proximité immédiate avec un chantier de transbordement combiné. Ils se prononcent également pour que les commissionnaires de transport accompagnent davantage leurs clients vers des logistiques multimodales.

Érick Demangeon

Jeudi 25 Novembre 2021



Lu 786 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide




































 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal