Or et cuivre flanchent, les cafés divergent



© EY
© EY
La relance du dollar n’est pas sans conséquences sur les prix des matières premières. Zoom sur l’or, le cuivre et le café qui accusent le coût. Le prix de l'or s'est déprécié sur la semaine, plombé par un dollar qui reprend de la vigueur avec le soutien apporté par la Fed, banque centrale américaine (Réserve fédérale). "La résistance de l'or pendant la plus grande partie du mois de janvier s'est effondrée face à la position adoptée par le président de la Fed, Jerome Powell" le 26 janvier 2022, explique Han Tan, analyste pour Exinity.

L'or a perdu quasiment 3 % en trois séances. En évoquant une hausse des taux dès le mois de mars et en refusant d'écarter la possibilité de montées successives ensuite, le président de la Fed a relancé le dollar. La banque centrale américaine pourrait encore resserrer sa politique monétaire à plusieurs reprises en 2022 pour lutter contre l'inflation. "C'était clairement trop pour l'or, ce qui a entraîné une chute du prix", commente Daniel Briesmann, analyste pour Commerzbank.

La solidité du dollar américain est le "facteur clé qui pèse sur le prix de l'or", poursuit l'analyste. Comme le billet vert est la monnaie de référence des cours de l'or, sa hausse influe sur le pouvoir d'achat des investisseurs qui préfèrent alors utiliser d'autres devises.

Le cuivre en souffrance

Le prix du cuivre n'a pas résisté au rouleau compresseur du dollar cette semaine, sombrant à son plus bas niveau en plus de trois semaines. En signalant aux marchés un resserrement marqué de sa politique monétaire à venir, la Fed a éloigné les investisseurs des matières premières. Le cuivre, particulièrement lié à la croissance mondiale puisqu'il est utilisé dans les câbles électriques, de l'immobilier à l'électronique, a reculé avec la perspective d'investissements plus coûteux pour l'industrie.

Par ailleurs, la hausse des prix en 2020 et 2021 a galvanisé la production, "et l'offre venue de Chine a atteint un nouveau record historique l'année dernière", souligne Daniel Briesemann. Les analystes de UBS restent optimistes sur les perspectives des métaux de base, même s'ils revoient légèrement à la baisse leurs prévisions de prix, car "les limitations de l'offre en Chine se sont apaisées", selon eux. Par ailleurs, les volumes étaient limités par les festivités du Nouvel An lunaire en Chine, où le marché des métaux est particulièrement actif.

Le robusta recule, l’arabica résiste

Face à la vigueur du dollar, le prix du café robusta a reculé au fil de la semaine, tandis que l'arabica a mieux résisté en raison d'une météo défavorable à la récolte au Brésil. À Londres, le 28 janvier 2022, la tonne de robusta a atteint 2.165 dollars, le plus bas depuis fin novembre. Comme le café se vend en dollars sur le marché, une hausse de son cours pousse les exportateurs à vendre autant que possible puisqu'ils réalisent une plus-value dans leur monnaie locale. "Les producteurs vietnamiens (première source mondiale de robusta) sont passés à la vente", confirme Jack Scoville, analyste pour Price Group.

Mais pour l'arabica, "côté production, le tableau n'est pas glorieux" pour les deux premiers producteurs, d’après les analystes de Rabobank. "Au Brésil, de nombreuses fermes ont signalé un effet négatif des fortes pluies qui vont avoir un effet sur la récolte 2022-2023", et la Colombie fait état d'une récolte en cours peu abondante, détaillent-ils.

AFP

Lundi 31 Janvier 2022



Lu 731 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide




































 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal