Paris demande à Bruxelles de reculer sur les quotas de CO2


La France a saisi la Commission européenne des inquiétudes du secteur aéronautique face aux mesures de rétorsion étrangères contre les quotas d'émissions de CO2 instaurés par l'UE.


© BOEING
© BOEING
Mi-mars, Airbus et six compagnies aériennes européennes se sont associées pour alerter les chefs de gouvernement français, allemand, britannique et espagnol "sur les conséquences économiques" de la taxe liée aux quotas de CO2 imposés depuis le 1er janvier par l'Union européenne, une menace "inadmissible" pour leur secteur d'activité, selon eux.

"Trouver des solutions mutuellement acceptables"


Dans une lettre en date du 22 mars adressée au président de la Commission José Manuel Barroso, le Premier ministre français François Fillon se fait l'écho de cette "vive inquiétude de la part des industriels", et évoque la suspension par la Chine d'une "importante commande d'Airbus" (plusieurs dizaines à ce jour, ndlr).

Barroso : "Rester uni"

Tout en notant que "la réduction des émissions de gaz à effet de serre dans le secteur de l'aviation est essentielle", le Premier ministre juge "absolument indispensable que l'UE, au regard du contexte international qui ne cesse de se dégrader sur ce dossier, déploie tous les efforts nécessaires pour trouver des solutions mutuellement acceptables avec les États tiers". Il dit sa préférence pour un accord "global, non discriminatoire et juridiquement contraignant de réduction des émissions du secteur". Mais pour François Fillon, l'UE doit aussi souligner qu'elle ne restera pas sans réagir en cas de "mesures discriminatoires".
Dans sa réponse au gouvernement français, José Manuel Barroso a assuré que la Commission était prête à "prendre des actions appropriées" en cas de rétorsions et a insisté sur la nécessité pour les États de l'UE de rester "unis" et "fermes" sur leur position, a expliqué son entourage. "Les autorités chinoises utilisent les compagnies européennes comme un cheval de Troie, et leur demandent sous la menace de faire pression sur leurs gouvernements afin de faire modifier la législation européenne imposant une taxe sur la pollution aérienne", a confié un responsable sous couvert de l'anonymat.
Des discussions sont en cours au sein de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI), avec une nouvelle réunion "prévue en juin", a rappelé la Commissaire en charge du Climat Connie Hedegaard.


Un coût pas si élevé ?

La commissaire européenne au Climat, Connie Hedegaard, minimise le coût engendré par l'instauration des quotas de CO2 dans le transport aérien, dans "Les Échos". Avec cette taxe, "un vol de Pékin à Francfort par exemple coûterait environ deux euros de plus par passager", selon elle. Autrement dit, des montants inférieurs au prix d'un café à l'aéroport". Connie Hedegaard explique qu'"il importe de ne pas perdre de vue les ordres de grandeur", que ce soit du point de vue des compagnies aériennes ou des pays ayant contesté l'instauration de cette taxe. Elle estime le coût des droits d'émission chinois à 1,9 million d'euros pour 2012 : "c'est peu, très peu, pour brandir la menace d'une guerre commerciale".

AFP

Vendredi 6 Avril 2012





     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy