Pas de grands projets infrastructurels sans nouveaux financements



La réalisation des lignes LGV devrait être morcelée à l'avenir © LGV
La réalisation des lignes LGV devrait être morcelée à l'avenir © LGV
L'État va devoir beaucoup augmenter le budget consacré aux transports terrestres, et donc trouver de nouveaux financements, s'il veut à la fois rénover l'existant, améliorer les déplacements quotidiens et réaliser de grands projets, selon le Conseil d'orientation des infrastructures.
Après avoir reçu son rapport le 1er février, la ministre des Transports Élisabeth Borne a souligné la nécessité de "sortir de cette véritable dérive qui a consisté à multiplier les promesses non financées, ce dont notre pays a souffert".
Le Conseil d'orientation des infrastructures (COI) propose "trois scénarios contrastés" pour tenter de répondre à ces besoins, sans oublier le développement du fret, et un coup de pouce jugé nécessaire aux "mobilités innovantes" et au vélo.
Le premier recense ce qui est envisageable si l'État met 48 milliards d'euros sur vingt ans, ce qui correspond au maintien du budget actuel. Il condamne la plupart des grands projets et permet à peine de rénover l'existant. Le deuxième scénario fixe un budget d'environ 60 milliards sur la même période. "Bâti pour permettre de satisfaire les priorités du président de la République", il répond au cahier des charges. Le troisième est plus volontariste, avec une note à 80 milliards.
Pour trouver des fonds supplémentaires, le COI propose surtout d'"aller vers un meilleur recouvrement des coûts auprès des utilisateurs".

Projets ferroviaires débités en tronçons

Cela devrait essentiellement passer, selon lui, par l'affectation aux transports d'une part plus importante des recettes de la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (Ticpe) et/ou "une application accrue du principe pollueur payeur" – avec notamment une vignette pour les poids lourds et les véhicules utilitaires légers – et, pour les transports publics, une augmentation des prix des billets.
Quel que soit le scénario retenu, il n'est plus question de construire d'un tenant de longues lignes à grande vitesse. Le Conseil propose d'en saucissonner la réalisation, en étalant les travaux dans le temps. Il coupe ainsi en morceaux les projets de lignes nouvelles de Paris vers la Normandie, de Bordeaux à Toulouse ou de Marseille à Nice, dont certains tronçons ne verront pas le jour avant longtemps.

AFP

Vendredi 2 Février 2018



Lu 566 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy