Pertes pré-Covid-19 pour Figeac Aero


Les résultats de Figeac Aero sont plombés par les difficultés rencontrées par Boeing avec le 737Max cloué au sol et le 777X en attente de certification. Son carnet de commandes vidé par le coronavirus oblige également le groupe à s'adapter.


L'équipementier aéronautique subit les avaries du secteur © Figeac Aero
L'équipementier aéronautique subit les avaries du secteur © Figeac Aero
L'exercice 2019-2020 de Figeac Aero se conclut par une perte nette de 13,8 millions d'euros, a annoncé l'équipementier aéronautique, mardi 7 juillet. Le groupe s'apprête à "adapter sa structure de coûts au caractère durable de la crise" qui frappe le secteur.
Demande en berne
Lors de son exercice précédent, l'équipementier avait enregistré un bénéfice net de 11,1 millions d'euros. Sur celui clos au 31 mars, son bénéfice opérationnel s'est établi à 12,3 millions, mais le coût de l'endettement et des pertes de change a plombé les comptes. Le résultat net ne prend "pas en compte l'impact fortement négatif de la revue en cours de la valeur des actifs" afin de refléter la baisse des cadences de production imposées par les donneurs d'ordre.
Airbus et Boeing ont drastiquement réduit leur production pour faire face à une demande en berne d'avions neufs de la part de compagnies aériennes, mises à genoux par l'épidémie due au coronavirus.

"Figeac Aero a déjà démontré sa capacité à rebondir"

Le chiffre d'affaires 2019-2020 s'est établi à 445,1 millions d'euros, en hausse de 1 % à périmètre et taux de changes constants. Si l'effet de la crise sanitaire ne s'est fait sentir en mars qu'à la toute fin de l'exercice, Figeac Aero, qui estime avoir un niveau d'activité "proche de 40 %", s'adapte aux vents contraires. L'entreprise lotoise, déjà touchée par la crise du Boeing 737 Max et le décalage de la certification du Boeing 777X, doit désormais affronter les baisses de cadence sur tous les autres programmes d'avions pour lesquels elle fournit des équipements.
Le groupe a réintégré la production de certaines pièces auparavant sous-traitées et a recours au dispositif de chômage partiel. Il a en outre réduit de 30 %, soit 600 personnes, ses effectifs hors de France. Figeac Aero a par ailleurs obtenu 80 millions d'euros de prêts garantis par l’État.

Trésorerie confortable

"Ces financements cumulés à un niveau de trésorerie confortable au 31 mars (106,9 millions d'euros) permettent d’assurer la continuité opérationnelle du groupe et les échéances de refinancements pour les deux prochaines années", affirme-t-il, en se disant "convaincu de renforcer sa position concurrentielle post Covid-19". Mais l'industriel indique toutefois étudier "des mesures pour adapter la structure de coûts au caractère durable de la crise", qu'il communiquera le 7 septembre. Le PDG, Jean-Claude Maillard, assure que "Figeac Aero a déjà traversé différentes crises et démontré à chaque fois sa capacité à rebondir".

AFP

Mercredi 8 Juillet 2020



Lu 802 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 28 Octobre 2020 - 16:50 Traton et Hino créent une coentreprise


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide

























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal