Pétrolier au large du Yémen : des pays donateurs promettent 33 millions de dollars


Des pays donateurs ont promis 33 millions de dollars pour financer des opérations d'urgence pour parer la menace d'une marée noire "catastrophique" posée par un pétrolier abandonné au large du Yémen en guerre, ont déclaré les organisateurs.


FSO "Safer", ex-"Esso-Japan" © Aukevisser
FSO "Safer", ex-"Esso-Japan" © Aukevisser
Le pétrolier "FSO Safer" contient dans ses soutes l'équivalent d'un peu plus d'un million de barils et risque à tout moment de se briser, d'exploser ou de prendre feu, selon des experts. L'ONU estime que 20 milliards de dollars seraient nécessaires seulement pour les opérations de nettoyage d'une marée noire.

L'ONU avait lancé un nouvel avertissement le 9 mai 2022, mettant le monde en garde contre la menace "imminente" d'une catastrophe écologique et humanitaire à cause du mauvais état du "FSO Safer", ancré au large du port stratégique de Hodeida (ouest), en mer Rouge.

Mais les 33 millions de dollars (31,3 millions d'euros) promis lors de la conférence de donateurs le 11 mai à La Haye, organisée par les Nations unies et les Pays-Bas, n'ont pas atteint l'objectif d'environ 80 millions pour drainer 1,1 million de barils de brut du "FSO Safer".
Vieux d'environ 45 ans, le navire n'a pas été entretenu depuis 2015, alors que le Yémen est plongé dans l'une des pires crises humanitaires au monde en raison de la guerre opposant le pouvoir aux rebelles Houthis, qui contrôlent le port de Hodeida.

"Ce jour marque le lancement en force de nos efforts pour assurer le succès du projet, y compris la sensibilisation du secteur privé", a déclaré David Gressly, coordinateur humanitaire de l'ONU pour le Yémen. "Nous devons travailler rapidement pour obtenir les fonds restants pour démarrer l'opération de quatre mois" qui "nous attend", a-t-il ajouté.

144 millions de dollars pour l’opération complète

En avril, l'ONU a appelé les donateurs internationaux à s'engager rapidement à débourser environ 80 millions de dollars pour financer les opérations d'urgence. Ce montant comprend le sauvetage, le démantèlement, la location d'un autre navire pour conserver le pétrole, ainsi que les frais de personnel et d'entretien.

"Même si cela semble beaucoup d'argent, c'est bien moins que les subventions que les gouvernements accordent aux sociétés pétrolières", a déclaré Greenpeace. Par ailleurs, "les bénéfices moyens de l'industrie pétrolière sur trois mois (7,3 milliards de dollars) représentent plus de 90 fois le montant nécessaire pour le sauvetage du «Safer» et pour sauver les personnes et l'environnement dans la région de la mer Rouge", a ajouté l'ONG.

David Gressly a déclaré qu'un total de 144 millions de dollars serait nécessaire pour l'opération complète, qui comprendrait la mise en sécurité totale du pétrolier. "Aujourd'hui a été une étape importante dans l'élimination de la menace posée par le «FSO Safer»", a déclaré de son côté la ministre néerlandaise du Commerce et de la Coopération au développement, Liesje Schreinemacher.
"Nous continuerons à soutenir l'ONU en mai pour rassembler les fonds restants nécessaires", a-t-elle ajouté, les Pays-Bas promettant près de huit millions de dollars.

Les autres pays qui ont promis de l'argent sont la Grande-Bretagne, l'Allemagne, la Finlande, la France, le Luxembourg, la Norvège, le Qatar, la Suède, la Suisse mais aussi l'Union européenne.

AFP

Lundi 16 Mai 2022



Lu 1368 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 10 Août 2022 - 17:53 Année morose pour le port de Béjaïa


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide




































 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal