Piraterie : les enlèvements en mer au plus haut depuis dix ans


Les enlèvements en mer ont un atteint en 2016 un plus haut depuis dix ans, les eaux séparant le sud des Philippines et la Malaisie devenant de plus en plus dangereuses, d'après le Bureau maritime international (BMI).


© Eunavfor
© Eunavfor
Alors que le nombre d'actes de piraterie a baissé ces dernières années, 62 personnes ont été enlevées contre des demandes de rançons l'an passé, après seulement 19 enlèvements en 2015 et neuf en 2014, selon le rapport annuel du BMI sur la piraterie maritime. "L'enlèvement d'équipages de navires marchands dans la mer de Sulu et leur transfert dans le sud des Philippines représente une augmentation notable dans les attaques", précise la branche de la Chambre de commerce internationale spécialisée dans la protection du commerce maritime.

Recrudescence au Nigeria

Le BMI recommande aux armateurs d'éviter la mer de Sulu, située entre l'est de la Malaisie et le sud des Philippines, de passer par l'ouest de l'île de Bornéo.
Dans une série d'incidents survenus l'an passé dans cette zone, des groupes d'hommes armés – qui seraient liés au groupe extrémiste islamiste Abou Sayyaf – ont tendu des embuscades à des navires et enlevé leurs équipages pendant des mois.
Abou Sayyaf, qui est basé dans le sud des Philippines, a prêté allégeance à l'organisation jihadiste État islamique (EI). Il a survécu à plus de dix années d'offensives de l'armée philippine soutenues par les États-Unis. Ces dernières années, il s'est livré à une lucrative campagne d'enlèvements.
En 2016, 191 cas de piraterie ont été recensés en haute mer, contre 246 l'année précédente. Outre la mer de Sulu, le golfe de Guinée a également été un point chaud de la piraterie l'an passé, avec 34 personnes enlevées. Au Nigeria, les attaques perpétrées par des pirates ont bondi à 36 l'an passé, contre 14 en 2015. Le Pérou, qui n'avait constaté aucun incident en 2015, a enregistré l'an passé 11 actes de piraterie, dont 10 dans le principal port du pays, à Callao, dans la banlieue de Lima.

AFP

Mercredi 11 Janvier 2017



Lu 573 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 12 Décembre 2017 - 14:53 L’Union des ports de France fête ses 100 ans


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse