Polémiques sur l'exploitation du nickel en Nouvelle-Calédonie



© Port autonome de Nouvelle-Calédonie
© Port autonome de Nouvelle-Calédonie
En Nouvelle-Calédonie, la volonté de deux groupes miniers en difficulté d'augmenter leurs exportations de minerai de nickel se heurte à l'hostilité des indépendantistes kanaks, prêts à se mobiliser. "Je suis fermement opposé à ce bradage des ressources minérales de nickel du pays, sans aucune perspective de pérennisation de ces deux complexes métallurgiques", a asséné début juin Paul Néaoutyine, président de la province Nord et leader influent des indépendantistes. "Nous ne pouvons pas souscrire à cette gabegie industrielle, que les opérateurs justifient grâce au chantage permanent à l'emploi", a mis en garde Daniel Goa, président de l'UC.
À l'origine du courroux des indépendantistes, un projet de loi local de la majorité Avenir en Confiance (AEC, proche des Républicains), qui envisage une "dérogation" au Code minier de 2009 qui permettrait à l'industrie d'exporter du minerai brut à partir de gisements classés en "Réserve métallurgique". Ce classement signifie que la ressource est "exclusivement" réservée à l'alimentation d'usines implantées en Nouvelle-Calédonie. Concurrencées par des pays producteurs à bas coûts et confrontées à une chute des cours du nickel, ces dernières ne sont pas compétitives et se débattent pour survivre.

Référendum à venir

Deux des trois complexes métallurgiques de Nouvelle-Calédonie ont ainsi décidé de changer de "modèle industriel", misant sur les exportations de minerai brut vers l'Asie. C'est le cas de la Société Le Nickel (SLN), filiale du français Eramet, qui vient d'enregistrer un huitième exercice déficitaire d'affilée, avec une perte de 80 millions d'euros en 2019. Le premier employeur privé du Caillou avait obtenu en avril 2019 l'autorisation d'augmenter de 1,3 million à 4 millions de tonnes ses exportations de minerai. Aujourd'hui, la SLN veut pousser le curseur et demande à pouvoir exporter des minerais pauvres, inexploitables localement, à partir de son massif de Tiebaghi (nord), à hauteur de deux millions de tonnes annuelles. Un autre projet du Brésilien Vale concerne le gisement de Goro. Or, les deux massifs sont classés. Leur exploitation nécessitent de modifier le Code minier. Un dossier ultra-sensible alors qu'un nouveau référendum sur l'indépendance devrait avoir lieu en octobre prochain.

AFP

Jeudi 18 Juin 2020



Lu 845 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Septembre 2020 - 11:05 Diminution de la production de grain en Europe


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide

























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal