Polynésie : les îles du Vent et les îles Sous-le-Vent dominent le trafic interinsulaire


En Polynésie française, le trafic interinsulaire s'est élevé en 2016 à 461.468 tonnes. Sur ce tonnage global entre le port de Papeete et les îles de l'archipel, le fret aller a représenté 376.223 tonnes et le fret retour 85.223 tonnes. Les marchandises diverses sont la filière qui représente le tonnage le plus élevé, suivies de près par les hydrocarbures, les matériaux de construction et enfin le fret alimentaire.


© Nathalie Bureau du Colombier
© Nathalie Bureau du Colombier
Selon la Direction polynésienne des Affaires maritimes, la majeure partie du trafic interinsulaire est générée par les îles du Vent, avec 176.400 tonnes, et par les îles Sous-le-Vent, à 141.600 tonnes. Les îles Australes et les Marquises ont affiché une activité respective de 22.600 et 30.230 tonnes. Les parties Ouest, le centre, l'Est et le Nord-Est de l'archipel de Tuamotu ont connu un trafic respectif de 34.000, 15.000, 32.500 et 2.600 tonnes. Sur les îles Gambier, il a fini l'année sur 6.600 tonnes.

Marchandises diverses et trafics alimentaires à l'aller

Le fret aller s'est élevé à 376.000 tonnes. Un tonnage porté notamment par les îles du Vent (133.380 tonnes) et par les îles Sous-le-Vent (122.000 tonnes). Un trafic auquel ont essentiellement contribué les résultats des marchandises diverses (65.800 tonnes) et les volumes alimentaires (20.000 tonnes) à l'aller. Au retour, la production des îles (30.620 tonnes aux îles du Vent) et les diverses (11.400 tonnes) sont les deux filières situées en tête.

"L'archipel polynésien a enregistré 1,655 million de passagers en 2016"


L'archipel polynésien a enregistré un trafic interinsulaire de 1,655 million de passagers en 2016 (dont 823.000 à l'aller et 816.000 au retour). Dans cette filière également, les îles Sous-le-Vent ont achevé 2016 sur une activité majoritaire de 1,639 million de voyageurs devant les îles Marquises, qui en ont comptabilisé 6.880, et les îles Sous-le-Vent qui en ont vu transiter 6.200.
Quant aux véhicules, leur nombre s'est élevé l'an dernier à 13.400 sur les ports de l'archipel, dont 130.400 dans les îles du Vent et 4.680 sur les îles Sous-le-Vent. Le trafic des îles Australes, des Marquises et de l'archipel de Tuamotu a représenté un tonnage bien plus limité.
Enfin, le trafic deux-roues sur l'archipel a représenté 86.000 tonnes. Un volume à l'équilibre, selon les dernières statistiques de la Direction polynésienne des Affaires maritimes.

Vincent Calabrèse

Mercredi 24 Mai 2017



Lu 488 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse